Palmarès des lycées et collèges: Jean Tabi toujours leader

L’établissement privé confessionnel tient le haut du pavé du classement de l’Office du Baccalauréat du Cameroun pour la cinquième session consécutive.

On prend les mêmes, on leur ajoute quelques inconnus au bataillon, en effectuant au passage un jeu de chaises musicales, et on obtient le classement des établissements selon le taux de réussite aux examens gérés par l’Office du Baccalauréat du Cameroun. Enseignement général et technique, session 2017. Comme aux précédentes sessions donc, les quinze premières places sont occupées par les établissements de l’enseignement privé.

Les établissements de l’enseignement public ont eux aussi fourni des efforts non négligeables. Ils sont partis du 20e rang, où apparaissait le tout premier d’entre eux en 2016, pour le 16e : le lycée bilingue de Bépanda (76,94% de taux de réussite). Il était classé 30e à la session précédente. Avec les lycées bilingues de Dschang (18e), Bafoussam (22e), Mimboman (26e), Mbouda (28e), technique de Yaoundé (25e), seuls six établissements publics figurent dans le top 30 de ce classement.

Et comme d’habitude, les catholiques s’offrent la part du lion avec le collège Jean Tabi qui prend la tête pour la cinquième session consécutive (99,70 de taux de réussite contre 99,32 % précédemment), le collège Libermann (99,49% contre 97,65% en 2016) qui dévance à nouveau le collège François-Xavier Vogt (96, 53% contre 97,13%). Puis viennent dans l’ordre, les collèges Saint Benoît, la Conquête, l’Assomption, Laval, le Cetif Benigna, les collèges de la Retraite et Benigna.

Cependant, le classement selon les bonnes mentions réserve bien des surprises. Vient en tête, le collège François- Xavier Vogt avec une mention « très bien », 36 « bien », 181 « assez bien ». Les autres établissements à détenir une mention « très bien » sont : les lycées classique de Dschang, bilingue de Mimboman, classique de Ngaoundéré, de Ngong, bilingue de Deido, de Makepe et d’Edéa.

Jean Tabi et Libermann n’apparaissent que dans les mentions « bien » -respectivement 35 et 26-, et « assez bien » (114 et 91 respectivement). Dans cet ordre de classement, les lycées s’offrent nettement la part du lion. A l’observation du classement général par taux de réussite, les premières analyses du palmarès de l’Office du Bac confirment la suprématie du privé catholique.

Le cortège des leaders est constitué de 19 établissements qui sont présents parmi les 50 meilleurs sur le plan national, depuis au moins quatre sessions successives. Il comprend de grands établissements privés confessionnels de renom à l’instar des collèges Jean Tabi, Libermann, Vogt, Saint Benoît et aussi des lycées : bilingue de Bafoussam, Mbouda et Bépanda.

A leurs côtés s’alignent des laïcs comme les collèges la Conquête, Jacques de Bernon, Fleming, Herphil. De manière générale, l’on relève une augmentation nonnégligeable au niveau des performances. Pour les responsables de l’Office du Bac, la forte émulation que suscite le classement des établissements amène les uns et les autres à déployer des stratégies pour s’améliorer.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie