Plus d’implication demandée au personnel

Une instruction de la hiérarchie lors de la cérémonie de remise des médailles d’honneur du travail vendredi.

Près de 240 médailles d’honneur du travail ont été remises vendredi, 20 avril 2018 dans la cité économique du Cameroun, à environ 200 salariés du Port Autonome de Douala. Lors d’une cérémonie présidée par Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale.

En présence de Jean Ernest Ngalle Bibehe, ministre des Transports, tutelle technique du PAD. Une cérémonie qui avait un autre point fort : la remise de certificats de fin de formation à 51 marins du port. Après six mois passés à acquérir de nouvelles connaissances en navigation, selon la norme STCW (Standards of Training,

Certification and Watchkeeping for Seafarers). Une convention internationale sur les normes de formation, de certification et de veille des gens de mer.

Une formation parmi plusieurs autres suivies par le personnel du PAD, car comme l’explique Cyrus Ngo’o, directeur général de la structure portuaire, « la ressource humaine doit se placer au coeur de sa stratégie d’entreprise.

Pour nous, l’atteinte des objectifs de performance, d’attractivité et de compétitivité de notre port passent aussi et surtout par des hommes et femmes bien outillés. » A cela, le ministre Grégoire Owona, rappelant aux bénéficiaires que la médaille d’honneur du travail est le « symbole de la reconnaissance de la nation […] pour le travail que vous faites, vos compétences», leur a demandé, ainsi qu’à tous les employés et aux délégués du personnel, de mettre tout en oeuvre pour que l’outil de production soit « toujours préservé ».

Il a en outre salué la signature de deux conventions collectives des travailleurs des organismes portuaires qui permettra aux salariés de travailler dans la sérénité et d’apporter leur appui à leur hiérarchie pour l’atteinte des objectifs de modernisation. Le Mintss a profité de la tribune pour faire quelques mises au point.

Notamment celle concernant la durée de traitement des dossiers de récompense : « Je voudrais qu’on retienne et surtout je voudrais qu’on le dénonce, car ça ne va plus se passer comme ça, aucun dossier de remise de médaille du travail ne doit trainer pendant plus de huit semaines au ministère du travail. » la durée sera la même pour le personnel de santé souhaitant évoluer dans le secteur de la médecine du travail. En outre, Grégoire Owona a annoncé la tenue, dans les prochains jours, d’une rencontre avec les délégués du personnel des grandes sociétés. R.D

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie