Unesco: le nouveau représentant chez le Mincom

Salah Khaled a été reçu en audience hier par Issa Tchiroma Bakary. Au menu, des échanges fructueux dans le secteur de la communication et de l’information.

Une première visite riche d’échanges au ministère de la Communication. Un entretien porté essentiellement sur les domaines de la communication et de l’information. Alors que l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) entretient déjà un partenariat solide avec le Mincom, Salah Khaled, son nouveau représentant auprès du Cameroun, de l’Angola, du Burundi, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine, de Sao Tomé-et-Principe et du Tchad, entend renforcer davantage cette coopération.

Occasion donc pour les deux personnalités de passer en revue les différents projets menés entre les deux institutions, notamment à travers la mise en oeuvre du projet des radios communautaires.

L’Unesco aura ainsi contribué à la mise en place de près de 19 stations sur l’ensemble du territoire national. Et les modalités de fonctionnement de ce programme en vue d’en augmenter le nombre étaient aussi au menu de cet entretien. « Nous avons également évoqué d’autres pistes de partenariats possibles notamment pour l’autonomisation de la jeunesse dans le domaine de la communication.

Il serait bien de leur donner les formations nécessaires, et pour cela nous allons travailler de manière rapprochée avec l’équipe du ministère et le ministre lui-même, pour voir dans quelle mesure mettre en oeuvre ces projets de formation pour les jeunes », a indiqué Salah Khaled.

Autre point saillant de la rencontre, la formation des professionnels du secteur des médias pour le respect de l’éthique et de la professionnalisation de ce métier dans les écoles de communication et de journalisme. « On espère explorer d’autres pistes car le secteur de la communication et de l’information est extrêmement important pour l’Unesco au Cameroun comme dans région de compétence.

Il serait intéressant d’étudier l’expérience du Cameroun pour la partager au niveau de la région aussi », a conclu le représentant de l’Unesco. La priorité pour cette organisation étant de mettre à la disposition du ministère de la Communication toutes ses capacités techniques.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie