Musique: l’éclosion de Taty Eyong

Cette jeune artiste pleine de fraîcheur, d’audace et surtout de talent a récemment présenté sa vision du bikutsi au cours d’un apéro-concert à Yaoundé.

Un apéro-spectacle goûteux et généreux. Taty Eyong, étoile montante du bikutsi camerounais, a ému plus d’un le 5 avril dernier à l’Institut français du Cameroun agence de Yaoundé, avec la présentation de son maxi-single de trois chansons, en plus d’autres morceaux devant constituer son album, prévu pour la fin de cette année.

Et ce flaire qui ne trompe pas, détecte déjà un opus original, et bourré de vie, si seulement on pouvait y retrouver le souffle et la puissance similaires transfusés par l’artiste au moment de ce mini-concert.

Pas une seule minute, l’ennui ne parvient à se glisser dans cette heure et demie de bonheur. Il aurait beau essayé, mais la fraîcheur revigorante de Taty Eyong sortirait toujours vainqueur de ce combat. N’importe quel obstacle baisserait les armes face au bagou et à la générosité de la jeune chanteuse. Comique et tchatcheuse, elle séduit son public.

Des débuts récents en solo (elle n’a pris les devants que depuis un an), mais sa maîtrise de l’art de la scène s’impose avec une positivité rafraîchissante. Sans doute le fruit de plusieurs années derrière son micro de choriste, à scruter les gestes des plus grands : Anne Marie Nzié, Manu Dibango, etc. Si l’oreille a l’impression d’apprécier éternellement le même style musical, c’est à cause de l’usage excessif de beats, de sonorités et même d’un timbre identiques.

Avec Taty Eyong, c’est différent. Vraiment. On a la sensation de suivre quelque chose de neuf, d’inattendu. Une musique transformatrice, conçue par cet imprévisible mariage entre jazz et bikutsi. Dans « C mon comme ça », le titrephare de cet album, le balafon intégré dans ce morceau comme une épice, vient relever le côté traditionnel de cette chanson entraînante.

« Nga’a », « Memanè » et d’autres chansons ont attiré sur la piste des spectateurs enthousiastes. Car Taty Eyong partage sa bulle de bonheur avec ses fans qui le lui rendent bien. Prions pour qu’au final, elle garde ce feu sacré. Celui qui permet à l’artiste de se renouveler à chaque fois.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie