Caoutchouc, céréales, arbres fruitiers: des investissements annoncés dans le Sud

Une convention signée jeudi à Yaoundé entre le MINADER et la société Sud-Cameroun Hévéa pour la mise en œuvre des projets. 

La société Sud-Cameroun Hévéa ambitionne d’implanter au Cameroun d’ici 2019, une usine de transformation d’hévéa en caoutchouc ainsi que de mettre en place une plantation de 45 000 ha d’hévéa à l’horizon 2027. En outre, elle veut doper sa production de céréales (riz, maïs) et d’arbres fruitiers (citronniers, manguiers). Pour cela, elle s’est tournée vers les partenariats public-privé avec l’Etat du Cameroun. Jeudi, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), Henri Eyebe Ayissi, et le directeur général de la société Sud-Cameroun Hévéa, Ong Chee Sing, ont signé une convention de partenariat relative à la mise en œuvre des projets agricoles dans certaines filières. La convention s’est ficelée autour de trois volets dont l’appui au développement des plantations satellites d’hévéa appartenant aux riverains, l’appui au développement des cultures céréalières maraîchères et l’appui au développement de la culture des arbres fruitiers. 
Par cette convention, l’Etat s’engage à assurer l’approvisionnement de Sud-Cameroun Hévéa en semences et en plants semenciers ainsi qu’à apporter son expertise technique à tous les acteurs impliqués dans la chaîne de production. De son côté, Sud-Cameroun Hévéa devrait former les agriculteurs aux nouvelles techniques culturales et apporter tout l’appui nécessaire aux producteurs riverains. L’entreprise avait déjà procédé à la signature, en 2011, d’une convention de partenariat avec le gouvernement pour la réalisation des investissements et la production de l’huile de palme. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie