Marché: comprendre l’intervention de l’Etat

Biblio

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Isaac Tamba, auteur d’un ouvrage sur l’économie des politiques publiques explique, par des illustrations, des cas pratiques et des théories, le rôle économique de cette entité.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Etat entrepreneur, Etat régulateur, Etat protecteur, Etat redistributeur et Etat producteur. Des concepts qui renvoient chacun aux différentes formes par lesquelles l’Etat intervient sur un marché. Pour mieux les cerner, il faut parcourir les 200 pages de l’ouvrage intitulé :

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

« Comprendre et pratiquer l’économie des politiques publiques ». Isaac Tamba, l’auteur de ce manuel paru en 2017 aux Presses Universitaires d’Afrique, a opté pour une démarche pédagogique. Théories, applications pratiques, questions à choix multiples (QCM), exercices et problèmes. De ces lignes, le lecteur ressort mieux éclairé sur le rôle économique de l’Etat.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Dès le premier chapitre, l’auteur constate que l’intervention de l’Etat s’est exponentiellement densifiée depuis un siècle, y compris dans les pays développés. Elle a dépassé les limites des fonctions régaliennes (justice, défense, monnaie…) et englobe aujourd’hui la régulation des marchés, le financement de certains biens et services marchands, la réduction des inégalités, etc.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

De plus, dans un environnement où chaque agent économique poursuit un objectif différent, une intervention externe est nécessaire pour garantir la stabilité du marché et préserver les intérêts communs.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

L’intensité de l’action de l’Etat dans une économie se mesure à son budget. « Une grande partie des décisions publiques s’y traduisent en termes de dépenses », argue-t-il. Prenant le cas du Cameroun, où les dépenses budgétaires de l’Etat central représentent à elles seules environ 22% du PIB (en 2012/2013).

Read also :

Il s’agit d’un arbitrage mené au travers de politiques. Plus loin dans le livre, Isaac Tamba écrit : « Lorsqu’il y a mauvaise allocation des ressources sur un marché en raison de la présence d’un effet externe, l’Etat peut intervenir pour remédier aux lacunes du marché, soit de manière autoritaire, soit en formulant des politiques incitatives qui amènent les agents privés à résoudre le problème par euxmêmes ».

Read also :

Cette intervention se fait via divers instruments : élaboration de normes assorties le cas échéant de sanctions ou amendes, définition des droits de propriété ou encore la fiscalité. Enseignant à l’université de Yaoundé II, Isaac Tamba est par ailleurs directeur général de l’économie et de la programmation des investissements publics au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire.

Read also : Excès de vitesse : 20 automobilistes suspendus de conduite

Il s’inspire grandement du Cameroun, notamment lorsqu’il fait allusion aux inondations survenues en 2008 au quartier Nkolbisson à Yaoundé ou à la tragédie du Lac Nyos en 1986.

Read also : Accès à un compte bancaire: Seulement un adulte sur 10

S’il est davantage rédigé pour les étudiants en économie, l’ouvrage est tout aussi intéressant pour toute personne souhaitant comprendre tous ces actes et décisions de l’Etat qui l’affectent au quotidien.

Read also : Attestation de virement irrévocable: L’informatisation engagée

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category