Diocèse de Mbalmayo: un fonds de solidarité pour les enseignants

Dédié spécifiquement à ceux des zones rurales, il a été initié par Mgr Joseph-Marie Ndi-Okola du diocèse de Mbalmayo.

En zone rurale, les parents d’élèves peinent à payer les frais de scolarité dans les écoles privées. Il en résulte alors la réduction des effectifs, avec pour corollaire l’insuffisance des moyens financiers pour la prise en charge salariale des enseignants.

Certains d’entre eux sont poussés à la démission. En réponse à cette difficulté majeure, l’évêque du diocèse de Mbalmayo, Mgr Joseph-Marie Ndi- Okalla a initié en juin dernier, la mise en place d’un fonds de solidarité et de péréquation.

Ce fonds est constitué des reliquats des recettes réalisées dans les écoles des zones urbaines. Plus d’une dizaine d’écoles primaires et maternelles des zones pastorales de Mbalmayo et d’Akonolinga vont bénéficier de cette initiative qui trouve son fondement dans les Saintes Ecritures.

« Nous récupérons ce qui est notre source et notre identité chrétienne dans l’horizon d’un évangile social, pour montrer la contribution de la foi chrétienne, de l’espérance chrétienne, de la charité chrétienne très concrètement dans le domaine de l’éducation. Ça signifie que, ceux qui ont font l’effort d’apporter leur contribution pour l’équilibre de ceux qui n’ont rien », a souligné Mgr Joseph- Marie Ndi-Okalla.

Ce fonds de solidarité est le résultat d’une stratégie rigoureuse de recouvrement. « C’est avec rigueur que s’est déroulé le processus de recouvrement en zone urbaine. Nous avons ainsi sécurisé les salaires des enseignants de ladite zone. Le reliquat dégagé à hauteur de plus de cinq millions sera donc redistribué au cours des trois prochains mois aux enseignants de la périphérie, question de les accompagner en toute solidarité », a expliqué le secrétaire à l’éducation catholique, l’abbé Henri-Bertrand Mani.

L’assise qui, se tenait au centre d’acceuil du diocèse de Mbalmayo le 22 avril dernier, a également permis aux participants de dresser un état des lieux des différentes écoles. Les problèmes récurrents relevés par les directeurs et curés concernaient, entre autres, le délabrement des infrastructures, et la baisse des effectifs.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie