Il reste les finitions

Au stade Omnisports et sur les sites d’entraînement,   un pourcentage cumulé de  5% reste à réaliser

Quelques amas de terre. Quatre ouvriers à genoux achèvent la pose des pavés sur une surface de plus d’un mètre carré. Le revêtement est implanté en moins de 15 minutes, le groupe passe aussi vite à autre chose. La pression est là. La date du mercredi 26 octobre est avancée comme celle de la réception des infrastructures sportives de la ville de Yaoundé. Le stade militaire, l’un des trois stades d’entraînement de la coupe d’Afrique des nations de football féminin est pratiquement terminé. Vestiaires (deux), tribunes (deux : 2000 places), boutiques, aire de jeu (68x105 m) sont prêts mais pas d’éclairage ni de tableau d’affichage. « Nous sommes à 95 voire 98% des travaux. La voirie à l’extérieur nécessite le traçage du trottoir. Nous avons un retard au niveau de l’éclairage. L’entreprise a fait tardivement ses commandes. Nous l’avons harcelée pour qu’elle importe son matériel. Elle a donné un planning et nous essayons de la pousser pour qu’elle soit à jour. Il y a des problèmes de douanes, il faut que le matériel sorte le plus vite possible pour qu’on puisse l’installer », détaille Larbi Trabelsi, chef de mission de contrôle Louis Berger  pour les stades militaire et les annexes 1 et 2. Des câbles, véritables obstacles sur le chantier attendent d’être implantés, ils seront utilisés dans la chaîne d’éclairage. Amazones Fap- Louves Minproff, l’affiche de la finale de la coupe du Cameroun de football féminin est annoncée sur ce site samedi prochain. 
Omnisports : on y est presque
Une vue extérieure saisissante. Pas moyen de passer dans le coin sans ralentir. La vaste zone souvent réservée à l’usage des auto-écoles pour des cours pratiques est organisée, tracée. C’est le parking Ouest du stade Omnisports, Ahmadou Ahidjo. Le joyau se dévoile. Les couleurs d’habillage (vert-rouge-jaune et l’étoile dorée frappée sur le rouge) sont éclatantes. Vu de l’extérieur, le stade impressionne. Chemin faisant, la terre retournée interpelle. Mais, l’attention est tout de suite détournée par la beauté de couverture de la tribune présidentielle. Sa capacité ? 2500 places d’après les experts. Hervé His, chef de la mission de contrôle « Egis » rassure tout de suite. « Nous sommes à 97% d’avancement des travaux. Il reste des aménagements extérieurs plus les finitions de peinture. Le stade sera prêt pour la coupe du Cameroun de football masculin dans 11 jours donc pour la compétition ». Les locaux sont fonctionnels.  Camtel a raccordé le site. Quid de l’éclairage et de l’écran géant ? «  Les mats sont posés, les armoires aussi. Le premier test se fera ce soir (hier, ndlr) ou demain (aujourd’hui, ndlr) »assure Hervé His. Au stade Omnisports, les inconditionnels auront du mal au début avec ces 40 000 sièges colorés aux couleurs du drapeau camerounais, les 16 portes de contrôle, 23 blocs sanitaires et buvettes, trois infirmeries… La coupe du Cameroun le 30 octobre prochain permettra d’évaluer ces travaux lancés en 2015.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie