Fête du travail: les bons points du dialogue social

Cette thématique était au centre d’une table-ronde organisée hier à Yaoundé par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale.

Deux sujets pour un même thème. Deux panélistes avertis pour conduire des réflexions approfondies. C’était au cours d’une table-ronde organisée hier dans la salle des Actes du ministère des Finances.

Un événement qui a drainé du monde dans le cadre des activités marquant la célébration de la 132e édition de la fête internationale du travail le 1er mai prochain.

Initiée par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss), la reflexion était axées autour du thème de la Commémoration : « Dialogue social : facteur de promotion du travail décent et du progrès au Cameroun ».

Conviviale, la discussion avait pour modérateur, le Dr Jean Calvin Naoussi Sadeu, inspecteur général par intérim au Mintss. Au cours des échanges, le premier panéliste, Daniel Claude Abate, président du Mouvement des entrepreneurs du Cameroun (Mecam) a mené sa réflexion sur « Le dialogue social comme facteur du progrès ». Sans ambigüité, le président du Mecam a tenu à démontrer que le dialogue social peut jouer un rôle important et constituer un facteur de progrès.

Puisqu’il est un moyen efficace et ambitieux dans l’atteinte des objectifs de l’émergence en 2035. Mais à une condition : qu’il soit restructuré dans un environnement renouvelé et muté. « Ce dialogue peut permettre de créer les conditions d’un climat apaisé. Ceci dans la mesure où un pays émergent est d’abord considéré comme celui dans lequel les différentes forces vives sont en accord, travaillent en partenariat et main dans la main sur le plan économique », a-t-il souligné.

Pour Antoinette Tangouo Ekouam, présidente de la Confédération camerounaise du travail (CCT) dont le sujet était « Le dialogue social et le travail décent », on ne pourrait parler de travail décent sans les piliers suivants : un emploi bien rémunéré, le dialogue social, le respect international des normes du travail et la protection sociale.

Le progrès social ne peut passer que par le dialogue social et il doit être structuré et à plusieurs niveaux », a-t-elle conclu.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie