« En mai, nous aurons sur place toute la structure du stade »

Sam Thamin, directeur général Gruppo Piccini Cameroun.

Plus d’un mois après la visite d’inspection de la Confédération africaine de football, comment se présente le chantier du stade d’Olembe ?

Il y a beaucoup d’avancées dans tous les chantiers. Au niveau du stade, on a procédé à l’installation des gradins dans la zone sud. La structure portant le dernier niveau des gradins, de même que les poteaux qui vont les porter ainsi que la couverture métallique du stade ont également évolué. Toutes les dalles ont été posées dans la partie nord. Dans la partie est, en ce moment, toutes les fondations, l’installation des poteaux coulés et préfabriqués et des poutres sont achevées. On a bien avancé avec les dalles. Dans le secteur ouest, le premier mur de soutènement est fini. Le deuxième sera achevé à la fin de ce mois. Nous comptons engager avec la structure métallique à partir de la première semaine du mois de mai. Elle va être installée avant la fin du mois de juin qui est le mois prévu pour la prochaine visite de la CAF. Pour les autres parties du site, les zones comme le centre commercial et l’hôtel progressent en ce qui concerne les poteaux. La pépinière à gazon a déjà été mise sur pied. La terre végétale y a déjà été disséminée et le gazon semé. Relativement aux deux stades annexes, nous sommes au niveau de la préparation de la structure des aires de jeu.

Sur le terrain, rencontrez- vous des difficultés particulières ?

Sur le plan technique, je ne saurais l’affirmer. Encore moins en ce qui concerne l’état d’avancement des travaux ou de la logistique car ce sont des volets bien gérés. Il y a une bonne collaboration avec les différentes autorités. Avant la saison des pluies, les gens étaient quelque peu dubitatifs quant au déroulement des travaux. Nous avons bien préparé cela avant, aussi bien en ce qui concerne les voies d’accès que le drainage des zones de travail. Je peux assurer le peuple camerounais que nous avons planifié tous les éventuels risques. Peutêtre ce que je peux considérer personnellement comme difficulté, ce sont les inquiétudes des uns et des autres sur l’avancement du projet, malgré les assurances données. Convaincre. Je crois que la meilleure réponse à ces interrogations passe par le travail sur le terrain.

A quand la livraison finale des matériaux préfabriqués ?

Pour ce mois, nous avons fait quelque chose de différent. Il était prévu d’accueillir un bateau par mois d’une capacité de 10 000 tonnes. Ce mois, deux bateaux plutôt qu’un, ont quitté l’Italie. Le premier qui obéit à la capacité mensuelle normale, doit arriver dans les prochains jours à Douala (le 27 avril, en principe, ndlr). Le deuxième bateau a une capacité double et doit accoster au cours de la première semaine du mois de mai. Cela veut dire qu’au cours du même mois, nous aurons reçu la cargaison de trois bateaux. Avec ces deux bateaux, on va avoir tous les éléments préfabriqués en béton, ainsi que tous les éléments métalliques du stade. En clair, à la fin de la première semaine du mois prochain, nous aurons sur place toute la structure du stade.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie