David défie Goliath en Coupe d’Afrique des clubs champions de handball

Zamalek et Fap s’affrontent en première sortie de la 38e édition du tournoi qui s’ouvre vendredi au Burkina Faso.

Pas moins que le tenant du titre d’entrée. Les Forces armées et police entament la 38e édition de la coupe d’Afrique des clubs champions contre le Zamalek du Caire. Une « très belle équipe » d’après les experts. La meilleure du continent actuellement, l’un des clubs à avoir la main mise sur le handball masculin africain. Chez les Camerounais, pas de risques. « Nous allons d’abord observer l’adversaire au départ », lance prudemment Pierre Bamo, entraîneur de Fap. Avec ses joueurs, il se prépare depuis le mois de mai dernier. Est-ce suffisant ? La progression sur le terrain fixera le groupe sur ses performances contre une équipe du Zamalek victorieuse de la Coupe des vainqueurs de coupe en mai dernier. Le club a titubé pendant les compétitions locales. Les promoteurs se sont focalisés sur ce tournoi, le plus grand en termes de challenge et de qualité de jeu. Les Fap de Yaoundé peuvent compter sur leur gardien de but, Patrick Ongolong Bobang. Sans oublier des individualités comme Yannick Bindzi, ailier gauche, Nelvis Mbufung Totmuloh, pivot. A Fap, il faudra éviter de se retrouver en infériorité numérique, donc limiter les fautes contre ces Pharaons. 
Les Camerounais devront être aptes à endiguer les vagues adverses souvent orchestrées par Ahmed Al Ahmar, arrière-droit et son shoot prémium, poison lent et permanent pour les concurrents. C’est, le « phénomène » de l’équipe du Caire où il joue un rôle primordial à chaque fois. Teigneux en défense, il sait être intraitable en attaque. En plus, il y a ces supporters, prêts à parcourir le monde pour les soutenir. Leur présence est «dopante. Si nous jouons avec 60 ou 70 % de notre énergie, nous pouvons aller au-delà de 100% avec les fans. Les supporters de Zamalek aiment beaucoup le handball. Ils sont l’une des raisons de notre succès », confiait à un media l’égyptien, Ahmed Al Ahmar. Le directeur technique de Zamalek, Ayman Salah, est un très grand technicien et tacticien. « On possède la meilleure équipe du continent. Ce n’est pas mon avis, mais celui de tous les observateurs », explique-t-il. Zamalek sera le premier adversaire de Fap qui affrontera également Widad Casablanca (Maroc), JSK (Congo), AS Douanes (Burundi) et Red Star (Côte d’Ivoire). La compétition s’achève le 30 octobre avec neuf équipes dames et onze messieurs.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie