« Tout est prêt »

Theresia Wanah, Directeur de l'assistance et des œuvres universitaires de l’Université de Maroua.

Qu’est ce qui fait la spécificité de ces jeux universitaires par rapport aux précédentes éditions?

Il y a entre autres, le carnaval qui a été organisé la veille de l’événement. C’est lui qui, pour la première fois, a annoncé les Jeux. Les fans club des différentes institutions participant aux jeux universitaires vont animer la population de l’Extrême-Nord pour leur dire que la jeunesse camerounaise et surtout les étudiants dans  nos universités sont capables de beaucoup.

Comment vont se déployer les participants de ces Jeux ?

Il y a 19 institutions camerounaises, dont huit universités d’Etat, trois institutions publiques de l’enseignement supérieur qui prennent part aux Jeux. Le reste est constitué d’institutions privées de l’Enseignement supérieur et on a une délégation étrangère qui vient du Tchad et va participer à ces jeux. Toutes les délégations sont déjà dans la ville de Maroua et effectivement les choses sérieuses vont commencer ce vendredi par la cérémonie d’ouverture qui aura lieu à partir de 10 h.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face pour la préparation de ces Jeux ?

Je voulais dire que la grande majorité des personnes viennent  de là où le climat n’est pas si chaud, par rapport à l’Extrême-Nord. On est en train de s’adapter avec le nouveau climat et vous savez, pour organiser ce type d’événement qui regroupe un nombre élevé de participants ( plus de 4000), il faut faire face à des petites difficultés, mais ce sont des problèmes qu’on règle au fur et à mesure qu’ils se posent. Tout va bien se passer. Du côté des infrastructures, tout comme du côté de la restauration, il n’y a pas d’inquiétude. En un mot,  toutes les dispositions ont été prises pour que la fête sportive se déroule bien. Tout est prêt.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie