Santé : la réduction des risques en Afrique préoccupe

Le Forum sur la santé au Moyen-Orient et en Afrique vient de se tenir à Dubaï avec comme principal centre d’intérêt l’obésité et le tabagisme.

Réduire les risques pour la société. C’est le fil directeur du premier Forum sur la santé au Moyen-Orient et en Afrique qui vient de se tenir à Dubaï (5-6 octobre). Cette manifestation organisée par le groupe Multimédia IC Publications avait pour objectif, l’évaluation des réformes, des avancées et des innovations susceptibles de concourir à l’émergence de sociétés en meilleure santé en Afrique et au Moyen-Orient. Pendant deux jours, des professionnels de la santé, des acteurs de la société civile, des médias, des chercheurs, des entrepreneurs ainsi que des décideurs politiques d’Afrique et du Moyen-Orient ont notamment planché sur la question de la réduction des risques inhérents à l’obésité et au tabagisme.

Le Forum a ainsi servi de plateforme de discussions et d’échange d’expériences sur les questions de santé en Afrique et au Moyen-Orient. Les participants ont fait le constat d’une augmentation exponentielle des maladies non transmissibles (MNT) sur les marchés émergents, en particulier en Afrique et dans le monde arabe. D’où l’interpellation qui a  été lancée aux termes des travaux, aux autorités publiques et sanitaires pour approfondir le débat sur les questions de santé dans ces régions. En effet, selon une récente étude de la Banque mondiale, il apparait que les maladies non transmissibles (les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux ou le diabète) connaissent une progression notable au Moyen-Orient et en Afrique. Et elles y sont de plus en plus la cause de décès prématurés où d’autres types de conséquences, parce que les populations ne sont pas suffisamment sensibilisées.

Au demeurant à Dubaï, tous les éléments concourant à faire face aux menaces liées aux maladies non transmissibles ont été mis sur la table. Mais au-delà des discours et théories, des solutions concrètes ont été proposés. Sur la question de la réduction des risques liés au sucre (facteur aggravant d’obésité), il apparaît que, consommé en quantités adéquates, le sucre est moins nocif qu’il n’y paraît. Dans ce sens, les participants au forum de Dubaï ont recommandé une meilleure sensibilisation des masses. Ils ont également plaidé pour la promotion des études sur les risques sanitaires inhérents à la consommation de sucre. Par ailleurs, les Etats gagneraient à mettre en place une réglementation précise indiquant les niveaux acceptables de sucre dans les produits destinés à la consommation.

A propos de la consommation du tabac qui est la cause de nombreux ravages, le constat est fait depuis quelque temps, que les efforts faits pour juguler ces ravages ont montré leurs limites. Aujourd’hui, il est question d’une révision des politiques et stratégies de santé publique  pour les adapter aux récents résultats de recherches scientifiques. En effet, à l’instar de la cigarette électronique, il existe des produits pouvant contribuer à réduire les effets nocifs du tabac. Ainsi, les politiques classiques de lutte contre le tabagisme ne devraient plus être exclusives. Le Forum de Dubaï  a recommandé l’adoption de solutions nouvelles qui  intègrent l’action aussi bien des décideurs, des chercheurs que de l’industrie. Cela semble être la solution pour obtenir des résultats pérenne et à large échelle. En outre, la création d’un fonds ou d’une institution de recherche indépendante pour concevoir et évaluer des solutions de lutte contre le tabagisme et l’obésité a été chaudement suggérée. Et sur la question du tabac, les participants au forum de Dubaï ont coché sur leur agenda, la période du 7 au 12 novembre 2012, au cours de laquelle devrait se tenir en Inde, la Conférence des parties (COP) qui est  l’organe exécutif de la Convention cadre pour la lutte antitabac (CCLAT), instituée par l’Organisation mondiale pour la santé.  Cette manifestation pourrait bien servir de vitrine aux recommandations de Dubaï.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie