Constitution: le Tchad ouvre une nouvelle page

 La nouvelle loi fondamentale promulguée vendredi dernier consacre le passage à la 4e République, renforce les pouvoirs du chef de l’Etat et supprime le poste de Premier ministre.

Le Tchad vient d’entrer dans une nouvelle ère avec la promulgation vendredi d’une nouvelle Constitution. Le nouveau texte rendu public par le président Idriss Deby Itno marque le basculement du pays à la 4e République. Avec la mise en place d’un régime présidentiel intégral, la nouvelle loi fondamentale renforce les pouvoirs du président de la République, abroge les postes de vice-président de la République et de Premier ministre.

Nommés par le président, les ministres prêteront serment devant celui-ci, qui pourra également leur déléguer certains de ses pouvoirs. Adopté par 132 voix pour et deux contre le nouveau texte rend également responsable le gouvernement devant le président de la République et non devant l'Assemblée nationale.

Le président jouit du pouvoir de dissoudre l'Assemblée, s'il le souhaite. L’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution a été précédée jeudi par la démission du Premier ministre, Albert Pahimi Padacke, et son gouvernement.

Dans son discours de circonstance prononcé au Palais du 15 janvier à N’Djamena, en présence de nombreuses personnalités et des membres du corps diplomatique, le chef de l’Etat a annoncé que désormais la nation tchadienne « se veut plus ambitieuse et forte » et « résolument tournée vers le futur et la modernité ». Mais pour Idriss Deby Itno, l’avènement d’une nouvelle République impose une rupture avec certaines pratiques du passé et un changement de mentalités.

A ce sujet, il tient à mettre en garde tous les prévaricateurs de la fortune publique qu’il dit tenir à l’œil. «Je reconnais volontiers que de nombreuses personnes ont bâti des fortunes importantes sur la base du détournement et de la corruption. Je vous assure que cette machine de l’enrichissement illicite et immoral va cesser son fonctionnement, quelles que soient sa marque et sa puissance», a-t-il prévenu.

Parmi les grandes annonces, Idriss Déby Itno a également promis une amnistie générale à tous les Tchadiens ayant pris les armes contre son régime et se trouvant en exil à retourner au pays.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie