« Nous voulons faire du secteur du livre un vecteur de croissance »

 Pr. Narcisse Mouelle Kombi, Ministre des Arts et de la Culture.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Monsieur le ministre, le Salon international du livre de Yaoundé (SILYA) 2018 ouvre ses portes ce jour. Avant d’y être, pouvez-vous nous dire comment se porte le livre au Cameroun ?

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Merci de l’opportunité que vous m’offrez pour faire une lecture panoramique de la situation du Livre au Cameroun, depuis la tenue de la deuxième édition du Salon International du Livre en juin 2016. En fait, depuis deux ans, nous n’avons pas été statiques au Ministère des Arts et de la Culture. Entre 2016 et aujourd’hui, nous avons de manière considérable animé la scène littéraire, tant au plan international que national. Nous avons participé, avec de nombreux professionnels entièrement ou partiellement pris en charge, à de nombreux salons et foires du livre à l’étranger, où nous présentions et promouvions la littérature Camerounaise. Au niveau local, nous avons organisé deux éditions consécutives du Concours littéraire national jeunes auteurs dans les genres de la Nouvelle et de la Poésie, afin de détecter des plumes nouvelles susceptibles de prendre le relais de leurs illustres devanciers.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

De même, nous avons organisé en novembre 2017, sous la Très haute impulsion du Président de la République qui en était le Parrain, la conférence régionale de haut niveau sur le Secteur de l’édition en Afrique et son rôle dans l’éducation et la croissance économique. Organisée en synergie avec l’Organisation Mondiale sur la Propriété Intellectuelle (OMPI), cette conférence augure une ère nouvelle pour l’édition à l’échelle continentale. Sans être exhaustif, je pourrais également citer, parmi les réalisations dans le domaine du développement de la lecture publique, les dessertes régulières de la Bibliothèque mobile du MINAC qui offre son fonds documentaire aux populations, partout où le besoin se fait sentir. Au final, vous conviendrez avec moi que le livre se porte relativement bien et entend surfer sur les vagues de l’excellence à l’aube de cette édition du SILYA qui se tient au Musée National du 08 au 13 mai 2018.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

Quels sont les enjeux de cette troisième édition, notamment pour le public et l’institution que vous dirigez ?

Read also :

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category