Salon international du livre de Yaoundé: une troisième page s’ouvre

 Ce jour au Musée national à Yaoundé, l’événement organisé par le ministère des Arts et de la Culture fera son grand retour.

Cette biennale, tous les passionnés de littérature l’attendent avec empressement. Le Salon international du livre de Yaoundé (Silya), troisième du nom, revient dès ce mardi 8 mai, à l’Esplanade du Musée national.

L’événement, placé sous le haut patronage du chef de l’Etat devra, comme il y a deux ans lors de la dernière édition, attirer des milliers de participants dans la capitale. Ancienne et nouvelle générations d’auteurs camerounais et étrangers seront rassemblées autour du thème général retenu pour ce troisième Silya : « Le livre, outil de consolidation de la paix et de l’unité. »

Du 8 au 13 mai prochain, nombre d’activités animées par des professionnels des lettres sont prévues, parmi lesquelles des débats, des ateliers d’écriture et de lecture. Cette année, l’heure est à la personnalisation. En effet, chaque journée sera placée sous le couvert d’un célèbre écrivain : Guillaume Oyono Mbia, Bole Butake, Calixthe Beyala, René Philombe et bien d’autres.

Divers aspects du livre seront touchés, avec une ouverture sur l’univers de la bande dessinée. Ce Silya étant avant tout la fête des mots, consonnes et voyelles quitteront les pages pour se porter aux lèvres, à travers les arts oraux que sont le slam, le conte et la poésie.

Sur l’initiative de l’association « La ronde des poètes du Cameroun », et en prélude au Festival international de poésie de Yaoundé en décembre 2018, une grande soirée poétique internationale sera organisée le 11 mai à l’espace culturel FIIAA sis au quartier Nsimeyong à Yaoundé.

Les stars invitées seront face à la presse. Et comme en 2016, pendant des conférences et des séances de dédicace au menu, les lecteurs pourront avoir de vive voix, le fin mot de romans, d’essais, de pièces de théâtre qu’ils admirent.

Auteurs, éditeurs, en somme toutes personnes œuvrant de près ou de loin dans le secteur du livre sont sollicités pour la réussite de cette troisième édition. Le jeudi 10 mai sera un des grands moments du Salon, avec l’ouverture du colloque intitulé : « Les chantiers littéraires du vivre-ensemble camerounais et africain ».

Le Salon aura également un côté itinérant, avec le déploiement du Bibliobus dans les artères de la ville, mais aussi de par les échanges avec les étudiants à l’Université de Yaoundé I et à l’Ecole normale supérieure.

Des sujets portant sur « La naissance d’une fiction », « Pourquoi écrit-on ? », « L’avenir est-il déjà écrit ? », entre autres promettent des discussions pleines de vie. Nombre d’articulations sont au programme jusqu’à la clôture ce 13 mai.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie