Barrage de Nachtigal: le volet santé pris en compte

L’accord-cadre y relatif a été signé entre le Minsanté et la NHPC, vendredi dernier à Yaoundé.

Minimiser les impacts du projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal sur la santé des populations riveraines. C’est l’objectif principal de l’accord-cadre signé le 4 mai dernier entre le ministère de la Santé publique et la Nachtigal Hydro Power Company (NHPC).

La NHPC a mobilisé la somme de 737 700 000 F, destinée aux activités du volet santé du plan de gestion environnemental et social de ce projet. « L’enveloppe budgétaire dégagée par la NPHC va permettre de renforcer les capacités de prise en charge des hôpitaux qui sont dans la zone. La santé des travailleurs sur le site du barrage sera aussi soutenue à travers la construction d’un centre de santé », a déclaré le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.

Ces activités  concernent spécifiquement le renforcement du plateau technique des infrastructures existantes, notamment le centre de santé de Ndjoré, le centre médical d’arrondissement de Batchenga et l’hôpital de district d’Obala, les activités de sensibilisation et de prévention contre la transmission du VIH/Sida entre autres.

Il sera également question de renforcer les capacités des personnels enseignants afin de leur donner de nouveaux comportements par rapport à cet ouvrage qui va influencer fondamentalement la vie dans le secteur.

La signature de cet accord-cadre est une démonstration de la volonté de la NHPC à œuvrer pour préserver la santé des populations qui seront impactées par le projet. « Il était important pour nous, avant le démarrage des travaux dans quelques mois, de pouvoir signer cet accord de partenariat avec le ministère de la Santé publique pour prévenir autant que possible le développement des problèmes de santé publique », a confié le directeur général de la NHPC, Olivier Flambard.

Le barrage de Nachtigal situé dans le département du Mbam et Kim, région du Centre, fait partie des grands projets structurants du Cameroun. L’ouvrage qui va coûter 718 milliards de FCFA, contribuera à l’amélioration de l’offre en énergie électrique au Cameroun. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie