Congo: Mokoko opte pour le silence devant la barre

Après trois jours de procès, le général Jean-Marie Michel Mokoko et ses avocats ne prennent toujours pas la parole face aux juges et ne participent non plus aux débats. Emprisonné depuis deux ans déjà pour atteinte à la sûreté de l’Etat, l’ancien chef d’état-major de l’armée congolaise et candidat à la présidentielle de 2016, l’accusé a plutôt choisi de s’exprimer dans une correspondance rédigée depuis sa cellule. «Ce n'est pas à la justice que j'ai à faire mais à l'arbitraire», a-t-il dénoncé. 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie