Conseil national des chargeurs: désormais certifié ISO

Un sésame décerné pour son processus de délivrance du Bordereau électronique de suivi des cargaisons.

Le Conseil national des Chargeurs du Cameroun (CNCC) vient d’obtenir la certification à la Norme internationale ISO9001, version 2015 et ce, pour son processus de délivrance du Bordereau électronique de Suivi des Cargaisons (BESC) importées et exportées par voie maritime.

En présence notamment du ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe, le certificat, a été reçu par le directeur général du CNCC, Auguste Mbappe Penda, le 7 mai dernier à Douala.

Un peu plus tôt le même jour, la ville abritait une session extraordinaire du comité directeur de l’Union des Conseils des Chargeurs africains (UCCA), dont le CNCC devient le premier membre à être ainsi distingué par le cabinet international Bureau Veritas Certification.

L’obtention de la certification intervient après une série d’opérations, de vérifications, etc. Pour le cas d’espèce, des experts du cabinet ont notamment conduit, en novembre 2017, un audit. Selon le Bureau, divers points forts avaient été relevés s’agissant du CNCC. Entre autres, l’engagement de la direction générale dans la démarche qualité.

« Cette certification atteste de la conformité du système de management de la qualité aux exigences de normes internationales en la matière », a confié un membre du Bureau Veritas. C’est donc une reconnaissance du savoir-faire du Conseil national des Chargeurs du Cameroun.

Précisons que le Bordereau électronique susmentionné est un document d’identification, en vigueur au Cameroun depuis le 11 juillet 2006, qui est préalable à toutes opérations de dédouanement des marchandises, et constitue une formalité obligatoire pour le chargeur.

« A travers cette certification, le CNCC vise à accroître la satisfaction des chargeurs par l’application efficace du système de délivrance de BESC, y compris l’optimisation des processus pour l’amélioration continue du service et l’assurance de la conformité aux chargeurs…», a indiqué Auguste Mbappe Penda.

Pour le ministre des Transports, il y a lieu de saluer la performance du CNCC dans le système du management de qualité qui est certifié conforme aux exigences de la Norme Iso 9001, version 2015, dans le domaine d’activité de délivrance de bordereau électronique.

« Cette certification délivrée par le Bureau Veritas, gage de performance et de transparence, est l’expression d’une recherche constante de la satisfaction des chargeurs », a-t-il déclaré.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie