Equivalences des diplômes: des parchemins à la loupe

4000 diplômes délivrés pendant quatre ans par un institut privé à Douala, ils seront évalués par un comité ad hoc.

C’était la grande innovation de la 87e session ordinaire de la Commission nationale d’évaluation des formations dispensées à l’étranger (CNE) tenue jeudi dernier à Yaoundé. La mise sur pied d’un comité ad-hoc pour évaluer la validité et la crédibilité des diplômes délivrés par le Cambridge College.

Cet institut privé d’enseignement supérieur installé à Douala aurait, pendant plusieurs années, délivré des diplômes sans une autorisation préalable du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup). « 4 000 diplômés de cet institut privé d’enseignement supérieur sont dans la rue parce que leurs parchemins ne sont pas reconnus.

Au niveau de la validité intrinsèque des diplômes, cette commission ira vérifier les programmes d’enseignement de cet institut et évaluer  les enseignants ayant dispensé lesdits cours. Ceci afin de se rassurer sur le niveau requis et les sites ayant hébergé les formations en alternance (stages), et par là connaître la valeur intrinsèque des diplômes délivrés », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo, président de la CNE à l’issue des travaux. C’était en présence du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE, vice-président de la CNE. 

Dans le cadre de ce travail, le Comité ad-hoc aura essentiellement un objectif scientifique, académique et professionnel. Au terme desdits travaux, le comité  pourra se prononcer sur une probable reconnaissance des diplômes qui ont été délivrés pendant quatre ans par cet institut. « Il faut sauver l’avenir de ces jeunes Camerounais qui, ne le sachant pas, se sont inscrits et ont obtenu des diplômes.

Cet institut ne délivre plus de diplômes. Il a changé de dénomination et le nouvel institut a été formellement accrédité par le ministère de l’Enseignement supérieur », a confié le Pr. Jacques Fame Ndongo.

A cette 87e session ordinaire de la CNE, la délivrance des équivalences de diplômes par le Minesup a également été évoquée. Ainsi, sur 493 dossiers examinés, 397 équivalences ont été accordées par les membres statutaires, experts et équipes techniques. Tandis que 37 autres ont été rejetés.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie