Clémence Dzaleu: du gospel en live

La chanteuse a donné un concert le 10 mai dernier à Yaoundé à l’occasion de la présentation  de son opus, « Essuie mes larmes ».

Un gospel enivrant et près de quatre millions de F. Jeudi 10 mai dernier, l’amphithéâtre Immanuel David de l’Université protestante d’Afrique centrale (UPAC) a fait salle comble pour voir les merveilles du Seigneur par le chant. C’était à l’occasion de la dédicace de l’album vidéo de sept titres de la chanteuse gospel, Clémence Dzaleu, mais surtout pour une levée de fonds en faveur des démunis.

C’est un bout de femme coquette, dans un joli ensemble tissu pagne, auréolée d’une couronne en perles sur le front qui fait son apparition tel un ange sur la scène aux environs de 17h15. Avec sa voix de velours, la chanteuse au grand cœur qui plaide pour la cause des nécessiteux a offert un live mémorable en parcourant quelques titres de son nouvel album sorti en novembre 2016.

  Elle propose dès le début de sa prestation un gospel frénétique intitulé « Loliwè », un rythme sud-africain. Le morceau parle de l’amour pour Dieu.

Souple et chaude, la voix de Clémence Dzaleu a fait frissonner les nostalgiques, tout en émerveillant les plus jeunes. L’émotion est à son comble lorsque la projection de la vidéo du titre phare, « Essuie mes larmes », est projetée. Il s’agit d’un cri de détresse, un appel au Seigneur pour réconforter les Camerounais sur les malheurs qui accablent notre pays. « Cet album est dédié aux couches les plus défavorisées. Les fonds collectés permettront d’améliorer les conditions de vie et de santé de celles-ci », lance la chanteuse.

Toujours dans le même registre, accompagnée cette fois de la chorale Kawtal, la chanteuse, à travers des mots justes, interprète le morceau « Bâtissons la paix », hymne à la sérénité et à la solidarité. La projection du clip vidéo du titre « Donne ta vie à Jésus », clôture ainsi la première partie du show.

Le pasteur Pierre, le groupe Fokamaise ainsi que la chorale Kawtal ont également mis le feu sur la scène à leur manière. La deuxième partie du spectacle consacrée à la collecte des fonds  a permis de récolter 3,9 millions de F et des promesses de neuf millions de F au total pour les détenus mineurs de la prison centrale de Yaoundé, les réfugiés du camp de Minawao à l’Extrême-Nord, aux petits de l’orphelinat Sarhepta d’Akonolinga, entre autres.

C’est par une séance de dédicace de son album vidéo que Clémence Dzaleu a conclu sa soirée sous les ovations bien nourries de ses fans.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie