« Les exposants ont noué une centaine de contacts »

Christophe Eken, Président de la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat.

Monsieur le président quel bilan pouvez-vous dresser pour cette première édition du Salon Afribat qui vient de s’achever ?

Il s’agit en effet de la première édition du salon africain du bâtiment et des métiers connexes. Et je dois vous dire que la visite que je viens d’effectuer avec le ministre de l’Habitat et du Développement urbain montre que la plupart des exposants sont satisfaits. C’est vrai, ça n’a pas été parfait. On a eu des petits soucis liés au temps qui n’a pas été vraiment clément. Mais nous sommes globalement satisfaits. Il y a des fiches de renseignements que nous allons exploiter plus tard pour pouvoir donner plus de résultats probants. Il fallait le faire et nous avons osé. Nous pouvons dire aujourd’hui que cela montre qu’il y avait un besoin d’informations au niveau des travaux publics, de la construction des bâtiments et des métiers connexes.

Peut-on dire que les objectifs ont été atteints ?

Je ne peux pas vraiment me prononcer pour le moment. Mais je dois dire que sur le plan physique, les objectifs sont largement atteints. Les exposants camerounais, tunisiens et algériens et même le public sont contents. Il n’y a que des réactions positives que nous avons entendues. Les participants ont noué pas mal de contacts sûrs. Je dirais une centaine, ce qui n’est pas mauvais pour une première édition.

Qu’est-ce que vous prévoyez en perspective ?

Dans les deux ans à venir, nous allons pouvoir organiser Afribat 2020. Nous allons devoir déplacer le date parce que la pluie nous a créé  quelques soucis. Ce sera probablement en janvier ou février pour pouvoir avoir un temps approprié. Déjà dès lundi, nous allons commencer à organiser Afribat 2020. Nous allons faire mieux dans deux ans.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie