Industrie du halal: une niche économique à explorer

La thématique était au coeur du premier Forum international relatif à ce concept, tenu du 9 au 10 mai dernier à Yaoundé.

Contrairement à l'imagerie populaire, le concept halal ne concerne pas que le musulman. Ce terme d'origine arabe, désignant ce qui est licite ou permis dans la législation islamique, constitue un gage d'assurance au niveau de la qualité, de l'hygiène et de la sécurité des produits.

Le halal est devenu un outil marketing et concerne tous les secteurs de l'économie. Il s'agit entre autres de l'agro-alimentaire, la culture, l'élevage, les finances et le tourisme.

Plusieurs pays se sont focalisés sur ce label et ont pu ainsi développer leur économie. On peut citer à titre illustratif, la Malaisie, qui représente aujourd'hui la première destination du tourisme halal ou, l'Angleterre. C'est dans le but d'implanter ce concept au Cameroun que le cabinet African Islamic Consulting (Aifc), en partenariat avec Halal Research Council ont organisé le tout premier Forum international de l'industrie halal à Yaoundé.

Cet évènement qui avait pour cadre l'esplanade du Palais polyvalent des sports a réuni les opérateurs économiques et les représentants de la société civile. Durant les deux jours d'échanges et de débats, les participants ont été édifiés sur la portée de cette industrie.

Il était également question de prospecter un nouveau marché, d'attirer les investisseurs étrangers mais surtout de revisiter le cadre réglementaire et institutionnel qui accompagne les acteurs de ce secteur, afin de mieux conquérir ce marché en plein expansion.

« Le concept halal a connu une évolution, notamment sur le plan économique, avec l'entrée des éléments culturels qui ont permis de capter un marché. Le marché du halal, pour le cas du Cameroun, représente plus de 7 000 000 de musulmans, en ce qui concerne la clientèle directe, et les 24 millions de Camerounais », a déclaré Hassan Belibi, directeur général de l'Aifc.

Au-delà de desservir le marché local, l'industrie halal pourrait également faire écouler ses produits dans les 57 Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique avec qui le Cameroun a ratifié plusieurs accords de coopération économique.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie