Industries extractives: on forme au remplissage des formulaires

Un atelier tenu vendredi à Yaoundé pour finaliser le rapport ITIE 2014 avant le 31 décembre 2016. 

L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) est une coalition de gouvernements, d’entreprises, d’investisseurs et d’organisations de la société civile, qui promeuvent la transparence et la bonne gouvernance du secteur extractif (pétrole, gaz et mines) en vue d’une contribution significative des revenus issus de ce secteur à la croissance, la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations. En tant que « pays conforme » à cette initiative, le Cameroun se doit de produire un rapport annuel de l’exploitation de ses richesses du secteur extractif. L’objectif est de veiller à ce que, ce qui est déclaré par des industries soit redistribué sous forme d’allocations budgétaires de la manière la plus transparente possible. C’est en prévision du rapport 2014 que s’est tenu vendredi à Yaoundé, un atelier de formation des dirigeants et points focaux des entités du périmètre ITIE au remplissage des formulaires de déclaration dans le cadre de la conciliation de l’exercice 2014.
Selon le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, président du comité ITIE, « cet atelier est organisé à l’intention des personnes appelées à remplir, signer, voire auditer les formulaires de déclaration des entités du périmètre de la conciliation. Le bon remplissage de ces formulaires est une condition nécessaire pour une conciliation et un rapport de qualité ». Après signature des formulaires de déclaration par les plus hauts responsables, chaque entité du périmètre de conciliation devra veiller à ce que lesdits formulaires soient audités. Le rapport ITIE qui en découlera devrait être adopté et publié au plus tard le 31 décembre 2016, conformément à la norme. Ce défi annuel est à relever depuis l’atteinte, par le Cameroun, du statut de « pays conforme » et vise le renforcement régulier de la maîtrise de la norme ITIE et l’amélioration continue de la qualité desdits rapports. Cette année encore, il échoit au cabinet Moore Stephens la responsabilité de produire les rapports de conciliation qui seront au cœur de la validation du Cameroun. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie