Village de l’Unité: que la fête commence !

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, a ouvert le site hier au Musée national. Diverses activités d’animation et de promotion y sont prévues.

Depuis hier et ce jusqu’à dimanche 20 mai, les populations de Yaoundé ont leur espace d’ambiance dédié. Le « Village de l’Unité », érigé au Musée national, est le lieu où il faudra être du matin au soir les quatre prochains jours.

Tous les jours, chaque aire culturelle s’exhibe au niveau du car-podium que le ministère des Arts et de la Culture a gracieusement mis à disposition de l’organisation de cet événement. Ainsi, chaque aire culturelle donne à voir les danses, contes, sketches et récits de de son riche patrimoine.

Et il n’y pas que ça. Quand on vient au Musée national en famille ou entre amis, on pense inévitablement à la gastronomie. La foire gastronomique, comme l’autre activité, est aussi organisée sur un registre thématique. L’accent est mis sur la promotion de la richesse culinaire des quatre aires culturelles du pays.

Hier matin, le Musée national avait tout l’air d’une ruche. Des milliers de personnes s’y étant donné rendez-vous pour assister à l’ouverture solennelle du « Village de l’Unité ». On a vu alors déferler une marée humaine avec l’arrivée de la « marche citoyenne ».

Des marcheurs venus de tous les coins de Yaoundé, notamment des sept chefs-lieux d’arrondissement, qui ont immédiatement pris d’assaut le site. Après le discours inaugural du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, tout ce monde s’est rué vers les stands déjà ouverts. Coup de coeur des visiteurs, l’espace réservé à l’expositionvente promotionnelle des produits artisanaux. Un ensemble d’objets fabriqués et produits dans les aires soudano-sahélien, Fang-béti,

Sawa et Grassfield que compte le Cameroun. Autres stands attrayants, ceux des maisons d’édition. Certains éditeurs ont tout simplement poursuivi avec leur exposition après leur passage au dernier Salon international du livre de Yaoundé que le même site a abrité.

Occasion de garder le contact avec le lectorat jeune et adulte. Dans l’après-midi, des échanges sont prévus entre le public et des universitaires. Des conférences notamment sur diverses thématiques embrassant divers aspects du vivre ensemble.

Et en soirée, le site est transformé en haut lieu d’animation avec des pistes de danse improvisées dans tout le village. Aucune chance de s’ennuyer au Musée national durant cette semaine de l’Unité.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie