Le Sud uni dans sa diversité

Ils étaient près d’un millier, les habitants d’Ebolowa qui se sont rassemblés ce 16 mai, pour une marche pour la paix et l’unité nationales.

Une des articulations majeures aux festivités marquant la célébration de la fête nationale de l’unité aura été la grande marché de l’Unité organisée, ce 16 mai 2018, dans les principales artères de la ville d’Ebolowa.

A l’appel des autorités, les habitants de la cité capitale de la région du Sud ont répondu d’une seule voix, se levant comme un seul homme, pour converger vers les cinq lieux de points de départ : New-Bell, Carrefour Mvondo, Angale- Préfecture, Ebolowa-Si I et Carrefour Elat.

C’est à partir de ces points de ralliement que les différents trains de défilé ont été lancés, à 6h30 exactement, pour une marche, qui pour donner son caractère unitaire, a débouché sur la Place An 2000, en plein coeur de la Cité capitale régionale.

Avec trompètes, cymbales et tambours au vent, des fanfares de la ville ont exécuté des airs patriotiques, au fur et à mesure qu’avançaient des colonnes d’hommes et de femmes animés par un seul but : faire triompher la réalité de la paix au Cameroun.

Ayant fusionné sur la Place An 2000, tous les participants à la marche unitaire, sous la bienveillance constante des organisateurs, ont longé l’axe de la montée des services du gouverneur, côté Institut Don Bosco, pour venir célébrer la réalité du vivre-ensemble sur l’esplanade du gouvernorat.

Ici, au nom du gouverneur Félix Nguélé Nguélé, le Secrétaire général de la région du Sud, Alexandre Legrand Ngoucheme Kutnyem, a redit l’attachement des Camerounais aux idéaux de paix et d’unité nationale.

Au terme de cette marche de l’unité, quelques témoignages du vivre-ensemble ont été donnés et une prière oecuménique a été dite, pour confier le pays à Dieu, mais aussi et surtout, pour la paix et l’Unité de tous les fils et filles du Cameroun.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie