Promotion du vivre-ensemble: la Commission Musonge à l’écoute

Elle a entamé le mois dernier par Buea une mission qui va s’étendre à toutes les régions du pays en vue de collecter des informations qui vont alimenter son plan stratégique.

Créée par décret présidentiel le 23 janvier 2017, la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (Cnpbm), présidée par Peter Mafany Musonge, est véritablement à pied d’oeuvre.

En effet, le président, les membres et le secrétaire général de cette structure étaient à Buea, chef-lieu de la région du Sud-Ouest, le 24 avril 2018 pour une mission qui marque le lancement d’une opération d’écoute des populations sur toute l’étendue du territoire national, dans le cadre de la mise en oeuvre des activités inscrites dans le plan d’action à court terme adopté par la Cnpbm pour la période allant de juin 2017 à décembre 2018.

L’objectif principal de cet exercice est la collecte de toutes les informations visant à aider la Commission à établir un état des lieux de la pratique du bilinguisme, du multiculturalisme et du vivre-ensemble au Cameroun, en vue d’élaborer un plan stratégique pour la promotion de ces valeurs.

A travers ces missions, la Commission voudrait permettre aux populations d’apprécier librement les pratiques du bilinguisme, du multiculturalisme et du vivre-ensemble ; informer les populations des mesures prises par le chef de l’Etat pour maintenir la cohésion sociale ; sensibiliser les populations sur l’importance de l’unité nationale et du vivreensemble en tant que facteurs visant à faire du Cameroun un pays accueillant où il ne fait pas seulement bon vivre, mais qui est aussi attractif aux yeux des touristes et des investisseurs.

Selon le décret du chef de l’Etat portant création, organisation et fonctionnement de la Cnpbm, cette structure placée sous son autorité est chargée d’oeuvrer à la promotion du bilinguisme, du multiculturalisme au Cameroun, dans l’optique de maintenir la paix, de consolider l’unité nationale du pays et de renforcer la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble de ses populations.

A ce titre, elle est chargée notamment de soumettre des rapports et des avis au président de la République et au gouvernement sur les questions se rapportant à la protection et à la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme ; d’assurer le suivi de la mise en oeuvre des dispositions constitutionnelles faisant de l’anglais et du français deux langues officielles d’égale valeur, et notamment leur usage dans tous les services publics, les organismes parapublics ainsi que dans tout organisme recevant des subventions de l’Etat ; de mener toute étude ou investigation et proposer toutes mesures de nature à renforcer le caractère bilingue et multiculturel du Cameroun ; d’élaborer et soumettre au président de la République des projets de textes sur le bilinguisme, le multiculturalisme et le vivre ensemble ; de vulgariser la réglementation sur le bilinguisme, le multiculturalisme et le vivre ensemble ; de recevoir toute requête dénonçant des discriminations fondées sur l’irrespect des dispositions constitutionnelles relatives au bilinguisme et au multiculturalisme et en rendre compte au président de la République ; d’accomplir toute autre mission à elle confiée par le président de la République, y compris des missions de médiations.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie