Education de base: à l’école de la formation à distance

Un atelier de trois jours à l’intention des instituteurs se tient depuis mardi à Yaoundé.

C’est un pas de plus pour améliorer l’accès, la qualité et la gestion du système éducatif au Cameroun. Le programme « Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres »  (IFADEM) est un dispositif mis en place par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Objectif : renforcer les compétences professionnelles des instituteurs francophones et anglophones issus des zones rurales, améliorer des méthodes d’enseignement grâce aux pratiques innovantes.

Avec notamment  l’introduction progressive des nouvelles technologies et outils pédagogiques via les technologies de l’information et de la communication.

Pour la mise en œuvre effective de ce programme au Cameroun, un atelier se tient depuis mardi dernier à Yaoundé sur la planification des activités de l’IFADEM. Au cours de la cérémonie présidée par le ministre de l’Education de base (MINEDUB), Youssouf Hadidja Alim, il a été question d’après le coordonnateur de l’IFADEM, Papa Youga Dieng, de définir les caractéristiques et le périmètre de cette initiative au Cameroun.

Ceci afin de développer un dispositif de formation permettant d’accroître les compétences des enseignants francophones et anglophones sur l’entendue du territoire national. A l’issue des travaux, les grandes lignes des démarches à mettre en œuvre pour augmenter les outils de formation et d’apprentissage seront définies.

Par la suite, tout au long de l’année, les experts vont appuyer le MINEDUB pour dégager des outils qui répondent au contexte camerounais.
« Les enseignants auront par exemple la possibilité d’intégrer dans les tablettes numériques tous les contenus pédagogiques qui permettront aux tuteurs et aux enseignants du primaire de pouvoir mettre en place une pédagogie à la fois innovante et contextualisée », a ajouté Alain Ondoua, directeur régional de l’AUF.

Pour Youssouf Hadidja Alim, cet accord de partenariat offre à l’IFADEM l’opportunité d’intervenir dans le domaine de la formation continue des enseignants  à travers un dispositif adapté  aux besoins du système éducatif.

Surtout que le ministère totalise cette année environ 9 500 écoles maternelles et 13 000 écoles primaires publiques avec 1,6 million d’élèves. Mis en place depuis 2006, le programme IFADEM couvre 15 pays et pour environ 24 000 enseignants du primaire.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie