Bombardier Q400: bienvenue dans la dernière génération

Les caractéristiques de la nouvelle acquisition sont un bon point pour le standing de Camair-Co.

«Cet avion a été conçu en mars 2015. Il a trois ans d’âge. C’est le must sur le marché du turbopropulseur. » Les mots de Justin Siewe, ingénieur aéronautique et chef du projet d’introduction du Bombardier Q400 à Camair-Co, traduisent le sentiment général qui transparait dans les propos des employés de la compagnie nationale, quand ils énumèrent les caractéristiques de la nouvelle acquisition.

En effet, l’avion à deux hélices du constructeur canadien Bombardier, avec ses deux turbopropulseurs et ses six pales en composite, consomme entre 20 à 30% de moins que d’autres appareils de la même catégorie.

Ce qui fait dire au commandant de bord Martin Tope, que le Bombardier Q400 possède un « coût d’exploitation parmi les plus bas au monde. Il consomme moins d’une tonne de carburant par heure. » Il est loué pour sa rapidité, avec une vitesse de croisière de 667km/h.

Le confort n’est pas en reste dans cet aéronef d’une capacité de 78 places-passagers. Quand on s’installe dans l’habitacle aux chaises bleues, on profite du système qu’on appelle « Active Noise and Vibration Suppression », une sorte de système de suppression du bruit et des vibrations.

D’ailleurs, le « Q » du bi-turbopropulseur Bombardier signifie « Quiet ». Sans oublier sa masse de fret située entre 1724 et 4082 kg.

En Afrique, plus de vingt compagnies aériennes ont été séduites par les caractéristiques du Q400. De ce fait, plus de 89 appareils de ce type sont en activité sur le continent.

Parlant d’activité, la nouvelle acquisition de Camair-Co était précédemment utilisée par Abu Dhabi Aviation, l’une des plus grosses entreprises de location d’avions au monde.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie