Education: l’Unicef en guerre contre la non scolarisation

 Des stratégies y relatives présentées hier à Yaoundé en présence des responsables du ministère de l’Education de base.

Améliorer la coordination intersectorielle et clarifier le rôle des différents acteurs au niveau central et décentralisé, renforcer les systèmes de participation communautaire et reddition des comptes, alléger la pression financière sur les familles et les enfants les plus vulnérables, améliorer la qualité de l’offre éducative et son adéquation avec les attentes des familles. Voilà ainsi ressorties du rapport final sur les enfants non-scolarisés les quatre stratégies qui permettront d’inverser la courbe.

Présidé par le représentant du secrétaire général du ministère de l’Education de base (Minedub), Owotsogo Onguene Ambroise, chef de division de la planification des projets et de la coopération au Minedub, avec à ses côtés le représentant adjoint de l’Unicef, Arsène Azandossessi, l’atelier organisé hier à Yaoundé visait à évaluer et à donner des pistes de solutions pour favoriser l’accès à une éducation de qualité de tous les enfants.

Les études menées au Cameroun depuis 2010 par les consultants de l’Unicef ont dévoilé des chiffres inquiétants quant à la non scolarisation des enfants. Plus d’un million (1.251 million) d’enfants sont non scolarisés, soit 19% d’enfants âgés de 5 à 15 ans.

Ce phénomène est davantage concentré dans les régions du Nord, Extrême-Nord, Adamaoua et de l’Est, avec environ un million d’élèves qui  menacent de quitter le cursus scolaire sans parvenir aux années terminales des cycles primaires et du premier cycle secondaire.

Les raisons de cette sous-scolarisation sont liées aux barrières socioculturelles, économiques, au niveau de l’offre éducative et les goulots d’étranglement liés à la gouvernance et la coordination du secteur. Cette évaluation a largement été appréciée par les responsables du Minedub.

« Nous apprécions cette étude qui a été réalisée par l’apport de l’Unicef. La tendance c’est de mettre l’accent sur l’offre de l’éducation, combien d’enfants sont scolarisés ? Quels sont les enfants qui ne sont pas à l’école ? Où sont ils ?», a questionné  Owotsogo Onguene Ambroise.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie