Baccalauréats techniques : 72 000 candidats à l’épreuve

L’examen a commencé hier sur toute l’étendue du territoire.

Les épreuves écrites des examens relevant de l’Office du baccalauréat (OBC), ont commencé hier sur toute l’étendue du territoire. Il s’agit notamment pour l’enseignement technique des séries E (mathématiques et construction mécanique), CI (chimie industrielle), F1, F3, F4, BA, BE, TP et pour l’enseignement général de la série TI (technologie de l’informatique).

360 523 candidats sont attendus pour ces différents examens, dont 287 895 pour l’enseignement secondaire général, soit 115 359 pour le baccalauréat et 172 536 pour le probatoire.

En ce qui concerne l’enseignement secondaire technique et professionnel, 72 628 attendus, dont 27 267 pour le baccalauréat et le brevet de technicien et 45 047 pour le probatoire et le brevet d’études professionnelles.

Lycée technique de Nkolbisson hier matin. A l’entrée, pas l’ombre d’une présence humaine. Si ce n’est celle du vigile de service. Dans la grande cour, règne un grand silence à peine troublé par le ronflement d’une tondeuse à gazon qu’on entend au loin.

Pas l’ombre d’un élève. Dans les bureaux, chacun est à son poste et vaque méticuleusement à ses occupations. Le proviseur, Libomane Bolla Bienvenu est en place.

« Depuis ce matin (hier), les épreuves écrites du baccalauréat technique et probatoire industriel, du BT ont bel et bien commencé. Un peu plus de 750 candidats sont concernés dans les séries E (Mathématiques et construction mécanique), CI (Chimie industrielle), F1, F3, BA, BE, TP. Jusque là, tout se passe sans problème, déclare le proviseur.

Dans les salles de classe, les candidats planchent sur le français, la première épreuve de ces examens. Les surveillants arpentent les salles afin qu’aucun incident ne survienne. Au collège Vogt, les candidats de la série TI ouverte aux élèves des classes de première issus de la seconde C et consacrés à leur spécialisation en informatique sont à l’œuvre.

En plus des matières de l’enseignement général, ils composeront sur les systèmes d’information et l’épreuve professionnelle de synthèse (algorithme, programmation, maintenance, infographie). En fait, des travaux de fin de stage en entreprise au lycée bilingue d’Essos avant les épreuves écrites prévues la semaine prochaine.

Sur ces différents sites, les épreuves étaient disponibles, les feuilles de composition aussi, pour une session sans anicroche. Quelques absences à relever, des oublis de pièces d’identité, mais sans incident sur le déroulement des épreuves.

Pour les premiers candidats rencontrés, pas de commentaires à l’issue de cette première journée, si ce n’est le souhait que tout se passe déjà bien. Chacun espérant cependant au bout du compte, faire partie de ceux et celles appelés à passer les épreuves pratiques dès la semaine prochaine.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie