Ebolowa: des pays frères invités

La fête de l’Etat unitaire célébrée avec faste et solennité dans l’ensemble de la région du Sud.

La Place des solennités de Nko’ovos, en plein cœur de la ville d’Ebolowa, a servi de cadre aux festivités marquant le 46e anniversaire de l’Etat unitaire. Ainsi s’achevait, en apothéose, toute une semaine d’activités socio-éducatives et sportives.

Placé sous la présidence du gouverneur Félix Nguélé Nguélé, le défilé civil et militaire a, une fois encore, su démontrer la synergie armée-nation, dans un contexte d’exaltation de la paix et de l’unité d’un pays qui se veut émergent.

Et comme pour rehausser l’éclat de la cérémonie, des délégations venues des Républiques sœurs du Gabon et de Guinée équatoriale, conduites respectivement par les gouverneurs Jean Gustave Meviame m’Obiang du Woleu-Ntem et Justine Javier Ndongo Engono du Kye-Ntem, ont répondu présentes.

Tout a commencé par la séquence de remise des distinctions honorifiques. Les récipiendaires de l’Ordre national de la valeur, de la Force publique, du Mérite agricole, du Mérite sportif et des médailles d’honneur de travail en or, argent et vermeil ont reçu la reconnaissance de la nation pour de bons et loyaux services rendus.

Parmi eux, des hommes politiques, comme le sénateur Bernard Amougou, des militaires tel le colonel Severin Eyenga, commandant la 11e BRIM, des opérateurs économiques, à l’instar de Josiane Azo’o, des responsables d’entreprises, comme Sylvain Owona Essomba, et des citoyens de tout bord qui se distinguent par des actions pour une nation stable, indivisible et prospère. Il s’en est alors suivi le défilé civil et militaire proprement dit.

Sous la conduite du chef de bataillon Jean Roger Oyié, les forces de défense et de sécurité, dans leurs différentes composantes, ont laissé voir le rajeunissement des hommes, d’une part, et la valorisation du commandement féminin, d’autre part.

A leur tour, élèves et étudiants ont exalté la paix et l’amour, comme socles de célébration de l’unité du Cameroun. Les associations et formations politiques, quant à elles, ont fait la démonstration du vivre-ensemble. A travers différentes pancartes, le RDPC, le MRC, la PAL, le SDF…ont démontré la force d’un Cameroun uni et indivisible.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie