Douala: le vivre ensemble des diversités

Toutes les composantes de la cité économique ont convergé à la Place de la Besseke pour célébrer l’unité nationale.

Douala, place de la Besseke, 20 mai 2018, 46e édition de la fête de l’Unité nationale. Sous la présidence du gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Plus de cinq heures de célébration, de 9h au-delà de 14h, entre remise de décorations et défilé militaire comme civil. Dans la cité économique ce dimanche, plus que la diversité, il y a eu les diversités.

Après les décorations, est venu le temps du défilé ouvert par la parade militaire, avec des troupes commandées par le colonel Laurent Amang. A pied ou motorisée, l’armée dans tous ses corps a montré les moyens déployés pour être au service de l’intégrité de la nation et du citoyen.

L’illustration parfaite est celle du Génie militaire, à l’œuvre en ce moment sur le chantier du prolongement nord du Boulevard de la République. La diversité était également présente dans l’approche genre. Et le passage des détachements féminins des différents corps d’armée et de police a suscité des salves d’applaudissements.

Le défilé civil, symbole de toutes les diversités, s’est ouvert par des carrés spéciaux. Entre autres, celui du multiculturalisme, avec des jeunes vêtus des tenues des différentes aires culturelles du Cameroun. Mais aussi et surtout le carré spécial Coupe d’Afrique des Nations Total 2019.

Avec les différents acteurs de l’organisation de la compétition continentale de football, notamment les entreprises de construction des chantiers. Ensuite sont venues les écoles primaires, secondaires de tous bords. Anglophones, francophones, bilingues, islamiques, enseignement général, technique…

La formation professionnelle, à travers de nombreux carrés, a présenté la vaste offre dont elle dispose pour préparer les jeunes à être plus compétitifs sur le marché de l’emploi. Tout comme l’enseignement supérieur, avec l’université de Douala, récente 3e aux Jeux universitaires de Maroua, en ouverture.

On a également vu la diversité côté partis politiques. Ce qu’a d’ailleurs noté le gouverneur Ivaha Diboua  qui a souligné la liberté d’expression dans le calme. Il aura notamment retenu : « Tous les citoyens de notre région qui ont tenu à venir manifester leur attachement à nos institutions».

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie