Coopération Cameroun-Israël: au bénéfice des populations locales

Hier, l’ambassadeur Ran Gidor a remis des dons à une association de femmes,  présenté un bébé opéré du cœur à Tel Aviv, ainsi qu’une technologie permettant de purifier l’eau.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Un moment d’échanges de compétences, de technologies, mais surtout de savoirs pratiques. Israël a, une fois de plus, partagé son efficacité dans plusieurs domaines. Et c’est le Cameroun qui en bénéficie. A cet effet, une triple cérémonie était organisée hier dans les jardins de l’ambassade d’Israël au Cameroun.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Il s’agissait de la présentation d’un enfant ayant bénéficié d’une intervention chirurgicale du cœur en Israël, d’une technologie permettant de purifier de l’eau et de la remise d’un don en équipement à une association pour améliorer son rendement en apiculture.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

C’est d’abord la petite Adriana (2 ans) qui a capté l’attention de l’assistance. Rentrée de Tel-Aviv le 1er avril dernier, elle est la première Camerounaise à bénéficier d’une intervention chirurgicale du cœur de l’organisation non gouvernementale israélienne « Save a Child’s Heart ».

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

Atteinte d’une malformation du cœur à la naissance, elle a été repérée par le Pr Chelo David, médecin à la Fondation Chantal Biya à Yaoundé, qui a entrepris les démarches pour cette intervention de l’Ong. Désormais, le suivi se fait à distance.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Autre attraction de la journée, un dispositif de purification de l’eau. Dépourvu d’eau et situé dans un désert, Israël a développé des technologies visant à rentabiliser la moindre goutte d’eau, denrée rare. C’est ainsi que plusieurs entreprises sont spécialisées en traitement des eaux dans ce pays.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

L’ambassadeur Ran Gidor a sélectionné deux d’entre elles pour en présenter les produits. D’abord, une technologie venant de Nuf Filtration. Conçu à base de filtres de dialyse recyclés, ce dispositif permet de traiter de l’eau et peut fournir jusqu’à 1000 m3 d’eau par heure.

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

Elle ne nécessite ni électricité, ni pièce de rechange et peut être utilisé pendant trois ans au maximum. Le second dispositif est un format familial. Moins encombrant, The Water Elephant filtre toute eau et élimine autant la saleté que les bactéries, à en croire l’ambassadeur Ran Gidor qui en a fait la présentation.

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

« Tous ces dispositifs peuvent permettre de combler une partie des besoins en eau potable dans les régions septentrionales, dans les campagnes et dans les camps de réfugiés où la plupart des maladies viennent de l’eau », a-t-il relevé.

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

Autre centre d’intérêt, l’implémentation du partenariat avec Ladies Business Network (LBN). Cette association a bénéficié d’un don en équipements pour améliorer les fruits de l’apiculture.

Read also : Délinquance en milieu scolaire: Des solutions en débat

A l’occasion de la journée des abeilles célébrée le 20 mai, LBN a ainsi reçu, entre autres, 15 ruches, des gants, des enfumoirs et des tenues de protection qui permettront d’améliorer le rendement en miel, pollen et cire d’abeilles.

Read also : Ouverture démocratique: 30 ans de multipartisme

Au bénéfice des jeunes entrepreneurs qui se sont engagés sur la voie de la production du miel.

Read also : Dérives scolaires: Les évêques inquiets

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category