Procès de la Mida: les accusés ne comparaitront pas libres

 Hier, la requête présentée au tribunal de Grande instance du Mfoundi a été rejetée.

Hier, aux environs de 11h, il était pratiquement impossible d’accéder aux locaux du tribunal de Grande instance du Mfoundi à Yaoundé. Et pour cause, les responsables de la Mission d'intégration et de développement pour l'Afrique (Mida) étaient devant la barre.

À l’occasion, des jeunes Camerounais ayant souscrit au service de cette ONG ont pris d’assaut les lieux. Quelques minutes avant l’ouverture de l’audience, la salle a été vidée par des hommes en tenue.

Et c’est en face du tribunal qu’a été parquée la foule. À 11h50, elle se fait plus grouillante. Devant l’entrée du tribunal, deux grosses voitures de police de marque « Hummer » se garent puis en sortent deux hommes et une dame vêtue en tenue de religieuse. Ils sont escortés par des policiers et des gendarmes.

Il a fallu attendre quatre heures pour avoir des informations de l’audience qui s’est déroulée à huit clos. À en croire Me Kamga, avocat des responsables de la Mida, « depuis la détention de nos clients, nous avons introduit une requête pour que nos clients puissent comparaître libres, mais elle a été rejetée».

Les accusés vont donc rester en détention pour le moment. Pour les avocats de Mida, tout n’est pas perdu, ils comptent faire appel dès ce vendredi afin d’avoir une autre audience. Hier jusqu’à 16h, la foule était toujours présente. C’est le 17 mai dernier que ce procès s’est ouvert. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie