Relance de la CDC: le Canada apporte son expertise

Le Minader, Henri Eyebe Ayissi, et le président de la firme canadienne ITD ont procédé le 22 mai dernier à Yaoundé, à la signature d’une convention dans le but de répondre aux besoins de la CDC.

Doter la Cameroon Development Corporation (CDC) d’engins lourds. Tel est l’objectif de la convention signée le 22 mai dernier entre le gouvernement camerounais, représenté par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Henri Eyebe Ayissi et le président du groupe Innovative trailers designs industries (ITD), Benny Di Franco, en présence du chargé d’affaires du haut-commissariat du Canada au Cameroun, François Quenneville-Dumont.

En effet, suite à la situation financière difficile que traverse la CDC, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, a prescrit au Minader le 15 novembre 2017, de poursuivre les négociations avec les partenaires afin d’apporter des solutions idoines aux problèmes que connaît la firme camerounaise.

Le Minader a, à cet effet, été invité à concourir à la fourniture des équipements permettant de réhabiliter la CDC, au rajeunissement de ses plantations et la fourniture des engrais.

Fort  de son expérience après 45 années d’existence, de son expertise et de la pléthore de ses sous-traitants, c’est donc la firme canadienne Innovative trailers designs industries (ITD) qui a été retenue pour l’acquisition et la fourniture des équipements dont la CDC a besoin.

Ceux-ci permettront de renouveler les capacités de production de cette entreprise camerounaise qui compte plus de 23 000 employés permanents. « Ces engins lourds nous permettront d’accroître notre production, non seulement dans le cadre des  produits traditionnels comme la banane, le caoutchouc, mais aussi le manioc, le mais  ainsi que le piment.

Nous disposons des terres pour le réaliser mais pour cela, il nous faut des équipements », a indiqué le président du conseil d’administration de la CDC, Benjamin Itoe,

Loin d’être la fin des problèmes de la CDC, cette signature du mémorandum  constitue le début d’un processus qui permettra à ITD de livrer les équipements d’une valeur de 70 millions de dollars, soit environ 39 milliards de F, qui vont être utilisés par la CDC. Les responsables de cette dernière procéderont ensuite à la formation des employés sur la maintenance des machines.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie