Décentralisation dans l’Extrême-Nord: le ministre prend le pouls des communes

C’était au cours de deux séances de travail séparées que Georges Elanga Obam a tenues à Maroua, d’une part avec les préfets, d’autre part avec les chefs des collectivités territoriales décentralisées.

Si rien n’a filtré de la première réunion que le ministre Georges Elanga Obam, de la Décentralisation et du Développement local a tenue à Maroua le 23 mai avec les six préfets de la région de l’Extrême-Nord, certaines indiscrétions laissent penser qu’il a été question pour lui de discuter avec ces autorités administratives des voies et moyens d’harmoniser les relations parfois conflictuelles qu’entretiennent les chefs des collectivités territoriales décentralisées et les préfets qui assurent leur tutelle.

Ce conclave a eu lieu dans un hôtel de la place. Près de trois heures d’horloge, c’est le temps qu’ont duré ces échanges initialement programmés pour deux heures. Ce qui montre en filigrane la densité des débats entre Georges Elanga Obam et ses interlocuteurs.

Dans l’après-midi, le ministre a changé aussi bien la scène que les interlocuteurs. C’est la grande salle des réunions du Cercle municipal de Maroua qui a servi de cadre à la concertation qu’il a eue avec les 47 maires de l’Extrême-Nord ainsi que le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Maroua.

Une réunion à laquelle le public de Maroua a massivement pris part. Un instant tant attendu par les maires qui voulaient savoir davantage, non seulement sur leurs rapports avec les préfets, mais aussi sur leurs droits dans la gestion des collectivités territoriales décentralisées.

Une panoplie de préoccupations ont été mises sur la table du ministre : entre autres, les questions ayant trait à la disponibilité des ressources humaines et financières, la place de la tutelle dans la gestion d’une collectivité territoriale décentralisée.

Après avoir présenté les grandes lignes des attributions dévolues à son département ministériel, Georges Elanga Obam a répondu aux préoccupations des magistrats municipaux. Fort de ce que son département ministériel est en train de se mettre en place certaines préoccupations ont été enregistrées et feront l’objet de profondes réflexions.

Le ministre avait à ses côtés Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie