Sommet Trump-Jong-un: rendez-vous maintenu le 12 juin

Le président américain a annoncé vendredi que la rencontre avec son homologue nord-coréen devrait bien t se tenir à cette date à Singapour comme initialement prévu.

24 heures après avoir annulé le sommet initialement prévu le 12 juin prochain avec son homologue nord-coréen, le président américain est revenu vendredi sur sa décision. Donald Trump s’est dit favorable à rencontrer Kim Jong-un. Le revirement spectaculaire du locataire de la Maison Blanche est intervenu quelque temps après que Pyongyang a annoncé le démantèlement complet du site de Punggye-ri, théâtre des six essais nucléaires qu’elle menait.

«Nous leur parlons en ce moment. Ils (Nord-coréens, NDLR) veulent vraiment le faire. Nous aimerions le faire. Nous verrons ce qui va se passer. La rencontre pourrait même avoir lieu le 12 », a déclaré le président américain. Samedi, un tête-à-tête surprise entre les présidents sud-coréen et nord-coréen a eu lieu à Panmunjom, ville frontalière où ils s’étaient déjà rencontrés le 27 avril dernier.

Au sortir de la rencontre, le président sud-coréen, Moon Jae-in, a confirmé que Pyongyang reste déterminée à dénucléariser la péninsule.  «Je pense que le sommet du 12 juin sera un succès. Kim Jong-un a une fois de plus exprimé sa ferme intention de dénucléariser complètement la péninsule», a-t-il affirmé. 

En effet, l’annonce de Donald Trump de jeudi dernier d’annuler ce sommet avec son homologue nord-coréen, présenté comme historique, consistait à dénoncer «la colère» et «l'hostilité» des autorités de Pyongyang envers son pays. Au cours de leurs échanges, les deux leaders coréens ont laissé transparaître une large convergence de vues sur la nécessité d’œuvrer en faveur de la paix, la prospérité et le développement dans la péninsule.

Mais en contrepartie de cette dénucléarisation, la Corée du Nord attend aussi en contrepartie des gestes qui témoignent de la bonne foi des Etats-Unis. Notamment une levée progressive de toutes les sanctions, internationales et bilatérales, et garanties données à Pyongyang de pouvoir accéder aux financements internationaux; une définition d'un mécanisme permanent, complet et irréversible de sécurité collective, pouvant impliquer la Chine et la Russie comme garants d'un pacte de non-agression par les Etats-Unis.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie