Noël Richet aux commandes

 Le coureur du Club de la défense s’est imposé hier à Douala à l’issue de la deuxième étape.

Deux étapes, deux maillots jaunes différents. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les fruits tiennent déjà la promesse des fleurs. Les rudes batailles prédites avant les premiers coups de pédales s’observent déjà au sein du peloton.

Lancé samedi dernier par le ministre des Sports et de l’Education physique à Pouma, Bidoung Mkpatt, la 15e édition du Tour cycliste international du Cameroun a posé ses valises dans la ville de Kribi. Un appel du ressac, des vagues et de la brise marine auquel a répondu favorablement Clovis Kamzong Abessolo.

En jaune au départ de la deuxième étape, le cycliste camerounais a assisté à toutes les initiatives des Ivoiriennes, principaux animateurs de la plus longue étape (175,7 km). Emmanuel Lengani sera le premier à jouer au cavalier solitaire.

Malgré un écart au-delà de trois minutes, il sera englouti par le peloton peu avant Edea. Mais avant, la masse de coureurs va être délestée d’un élément. Il s’agit du Néerlandais Rep Sjoerd de Global Cycling Team, victime d’une chute ayant laissé des séquelles au dos et au genou droit.

À  35 km de Douala, Bamba Karamoko, un autre Ivoirien, vire en tête de la course. Il est talonné de près par Martin Mahdar (Dukla Banska Bystrica), Alexandre Leonien (Martigues Sport cyclisme) et Didier Munyaneza (Rwanda).

À 25 km de l’arrivée, quatre coureurs se démarquent du peloton unifié quelques kilomètres auparavant. Martin Ngeh est en compagnie de Noël Richet, Martin Mahdar et Brandon Downes vont faire leur entrée dans la ville de Douala.

Dans les 100 derniers mètres, Noël Richet (Club de la Défense) appuie sur le champignon et devance d’une seconde sur la ligne le Camerounais et le Slovaque. Une victoire qui propulse le vainqueur du jour en tête du classement général.

Un nouveau statut au sein de peloton célébré de la plus belle des manières avant que ne retentisse la Marseillaise. Sur un air de Capitaine Mopé, Noël Pichet s’est essayé à quelques pas d’assiko bongo b’éton.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie