Examens officiels: veillée d’armes

Des mesures spéciales prises par les autorités pour assurer le bon déroulement des épreuves.

Une récente évaluation faite par les responsables en charge des enseignements secondaires de l’Est confirme que tout est fin prêt dans l’ensemble de la région.
Aux enseignements secondaires, on assure être fin prêt. Pour le BEPC, le CAP, le probatoire, le Bac.

On met la main à la patte, pour réussir. Tant du côté des élèves que de l’administration.  Les préparatifs lancés dès le début de l’année scolaire s’intensifient ces derniers jours. Le délégué régional, Mahama Mahamat, qui vient de rappeler les instructions du ministre Nalova Lyongha à ce sujet à ses collaborateurs au cours d’une récente réunion de coordination, souligne opportunément, que c’est la bonne conduite desdits examens qui est prioritaire en ce moment.

Sur le plan administratif, relève-t-il, les maillons de la chaine se sont déjà appropriés les instructions du ministre des enseignements secondaires relatives à la promotion de l’éthique et de la déontologie professionnelle. Un impératif pour chaque maillon de la chaine, pour la réussite des élèves, mais aussi pour éviter des risques de sanction comme c’est souvent le cas pour certaines brebis galeuses.

Au plan éducatif, ajoute cette source, la couverture optimale des programmes est, en l’état actuel, largement au-dessus de la moyenne. Les séances de cours de soutien, des séances d’exercice ou travaux dirigés, ainsi que les conférences méthodologiques ont été tenues en vue de mieux outiller les élèves et de les préparer à affronter avec sérénité leurs examens de la session 2018.

Au plan sécuritaire, des mesures sont également prises par les autorités administratives et elles seront renforcées dans les zones frontalières, pour des examens sécurisés pour tous. « Nous avons saisi les autorités administratives de la nécessité de la réactivation des comités de vigilance au niveau des établissements, ainsi que le gardiennage qui sera renforcé dans certaines zones qui méritent une attention particulière comme à la frontière avec la Centrafrique», a fait savoir le délégué régional, invitant les intervenants de la chaine des examens à plus de collaboration pour tenir le pari. Ils seront un peu plus de 46 000 au BEPC, CAP, Probatoire, Baccalauréat à affronter toutes sortes d’examens cette année dans la région de l’Est.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie