Exposition: l’art pour la paix

 Les apprenants du département des Arts et Archéologie de l’université de Yaoundé I ont récemment donné à voir, leurs talents de plasticiens.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Une contribution à la construction de la paix et du vivre ensemble. Les étudiants en licence II du département des Arts et Archéologie de l’université de Yaoundé I ont donné ce qu’ils ont de meilleur : leurs talents artistiques, à travers l’exposition baptisée « Building Peace ».

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

« Cette expo est le discours visuel des étudiants en arts plastiques qui questionnent ce qui entrave la paix et proposent des solutions pour construire celle-ci », a expliqué Willy Valdès Kengne, enseignant-chercheur à l’université de Yaoundé I.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Ce vernissage qui se déroulait en présence du directeur des infrastructures et de la planification du développement, Pr. Cyrille Bela et du chef de département des Arts et Archéologie, Pr. Martin Elouga, a connu la participation de nombreux étudiants et invités.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Le premier tableau de cette exposition s’est décliné en une performance autour de la résolution des conflits. Il était présenté par la troupe « Les pieds noirs ». Le body-painting, une discipline artistique dans laquelle l’être humain fait corps avec la toile, a constitué le cœur de cette exposition.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

« Le body-painting est réaliste parce que l’œuvre peut adopter plusieurs formes ; le personnage étant au centre de celle-ci peut prendre plusieurs positions », a indiqué Paul Valéry Abah, commissaire de l’exposition.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

L’originalité des œuvres a captivé les encadreurs de cette faculté, à l’instar du chef de département des Arts et Archéologie, le Pr. Martin Elouga. « Je suis satisfait par le travail qui a été réalisé par ces étudiants qui ne sont qu’au niveau II.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

A travers ce travail, on est inscrit de manière indiscutable dans la logique de la professionnalisation des enseignements », a-t-il soutenu. Cette exposition qui est organisée dans le cadre des activités académiques, va s’achever le 5 juin prochain.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category