Baccalauréat général: les centres d’examens sont prêts

Dans différents établissements de Yaoundé toutes les dispositions ont été prises afin d’assurer le bon déroulement de l’examen qui commence ce mardi. 

Hier, veille des épreuves écrites du baccalauréat de l’enseignement général, c’est par petits groupes qu’arrivaient les candidats au Lycée général Leclerc de Yaoundé. Ils sont venus vérifier leurs noms sur les listes d’examen, mais aussi localiser leurs salles d’examen. « Il est question de poser ses repères pour ne pas perdre de temps demain », explique Theodore Elanga, candidat.

Pour chaque candidat qui arrive, le procédé est le même. Après un coup d’œil au babillard, puis à travers les fenêtres des salles d’examen fermées, c’est dans un bureau qu’ils se rendent pour retirer le récépissé, du moins ceux qui n’ont pas pu le faire samedi comme prévu. Au  lycée bilingue de Nkol-Eton, l’heure est aux épreuves écrites du GCE.

Les candidats au baccalauréat général, se retrouvent en grand nombre niveau au bureau administratif. Ils viennent aussi pour les dernières dispositions prises à la va-vite pour certains. «  Il me faut retourner à la maison, pour les dernières révisions. Ne dit-on pas souvent que c’est le dernier coup de hache qui abat l’arbre ? », lance un candidat pressé.

Dans l’une des salles de classe, Cynthia Kamdem, seule au milieu des bancs a le nez plongé dans des cahiers et les bouts de doigts pleins de craie. Elle passe en revue certaines leçons. La jeune fille affiche un air grave lorsque l’on évoque l’examen.

« Je me mets la pression, parce que cette année est un peu particulière. Je suis à mon troisième essai, il faut que ce soit le bon. C’est pourquoi, je préfère m’isoler ici loin des bruits de la maison pour réviser », explique la jeune fille.

Du côté de l’administration, le surveillant général, affirme que tout est prêt pour démarrer la session 2017/2018 du baccalauréat. « Les listes des élèves qui vont composer sont déjà affichées. Depuis le week-end, nous avons commencé à donner les récépissés aux candidats, et pour certains, nous avons renouvelé les cartes d’identité scolaires.

Les salles sont prêtes, les numéros des candidats se trouvent sur les tables bancs », explique-t-il. Selon notre interlocuteur, même les enseignants ont été sensibilisés pour la réussite du déroulement de l’examen au cours d’une réunion préparatoire.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie