Extrême-Nord: c’est parti pour le GCE

Le secrétaire d’Etat aux Enseignements secondaires, Boniface Bayaola était à Maroua hier pour se rendre compte du déroulement des examens.

C’est parti comme sur des roulettes depuis hier. Boniface Bayaola, le secrétaire d’Etat aux Enseignements secondaires chargé de l’Enseignement normal est allé se rendre compte de l’effectivité du déroulement des examens relevant du « GCE Board », notamment le GCE Advanced et le GCE Ordinary Level.

Au pas de course, le secrétaire d’Etat s’est rendu aux sous-centres du Lycée technique et du Lycée bilingue de Maroua, où il a vu les candidats bien concentrés face à leurs épreuves.

Pour cette session, la région de l’Extrême-Nord enregistre 514 candidats. À chacune des étapes, Boniface Bayaola a échangé avec les responsables d’établissements qui, à grands traits, lui ont souligné leurs préoccupations. La visite du CETIC de Doualaré à Maroua a été l’une des escales de la tournée du secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement normal.

Bon à savoir, il a commencé cette tournée par l’ENIET de Maroua où se déroulaient les épreuves écrites de fin de formation. Mais avant cette descente sur le terrain, Boniface Bayaola a présidé une séance de travail avec les responsables en charge de l’enseignement secondaire dans la région de l’Extrême-Nord.

Au cours de cette entrevue, il a rappelé à chacun de se mettre résolument au travail pour relever le niveau scolaire dans la région de l’Extrême-Nord. « Depuis 11 ans, l’Extrême-Nord est dernière dans le classement de l’Office du Bac. Il faut que cela change », a-t-il martelé.

Le secrétaire d’Etat était accompagné dans toutes ces étapes par Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie