Elections Cameroon: e nouveaux hommes à la direction générale

 Erik Essousse et Abdoulkarimou ont respectivement été nommés hier directeur général et directeur général adjoint des Elections par le président de la République.

Les choses sont allées très vite à Elections Cameroon (Elecam) après la session extraordinaire du Conseil électoral de vendredi dernier qui a abouti à une résolution de cette instance constatant une « faute lourde » du directeur général des Elections, Abdoulaye Babalé.

Hier, le président de la République, a donné suite à cette résolution de la principale instance de l’organisme chargé de l'organisation, de la gestion et de la supervision du processus électoral et référendaire.

Deux décrets signés à cet effet nomment Erik Essousse, jusque-là directeur général adjoint des Elections au poste de directeur général (DGE), tandis que Abdoulkarimou, jusqu’à hier inspecteur chargé des questions électorales au ministère de l’Administration territoriale devient directeur général adjoint des Elections.

Il s’agit de deux personnalités ayant plus ou moins déjà flirté avec l’environnement électoral qui sont appelées à prendre les rênes de la direction générale des Elections dans un environnement marqué par la préparation des prochaines élections attendues au Cameroun.

Né le 5 juillet 1951 dans l’arrondissement de Yingui, département du Nkam, Erik Essousse occupait les fonctions de directeur général adjoint des Elections depuis décembre 2008. Titulaire d’un doctorat de 3e cycle en Relations internationales et d’un diplôme des hautes études internationales de l’université de Paris, il a notamment été sous-directeur chargé des Elections au ministère de l’Administration territoriale, directeur adjoint des Affaires politiques dans le même ministère, chargé de mission au secrétariat général des Services du Premier ministre. Il est également auteur de nombreuses publications.

C’est par le canal de l’une de ses publications que le nouveau directeur général adjoint des Elections s’est révélé au grand public. En 2010, Abdoulkarimou a commis l’ouvrage La pratique des élections au Cameroun : 1992-2007. Regards sur un système électoral en mutation.

Administrateur civil principal, diplômé de l’ENAM en 2000, il est alors sous-directeur du Budget et des marchés au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Né le 16 octobre 1972 à Mayo-Djinga dans le département du Mayo-Banyo, région de l’Adamaoua, il était depuis 2016, inspecteur chargé des Questions électorales au sein de ce département ministériel.

Il était par ailleurs membre de l’équipe de liaison entre le ministère de l’Administration territoriale et Elections Cameroon. Une expérience qui sera nécessaire à ces deux personnalités, au regard du contexte dans lequel elles sont appelées à prendre leurs fonctions :

Elecam est en effet lancé dans une phase importante de préparation des différentes élections annoncées cette année au Cameroun par le président de la République. Il est donc clair que le nouveau DGE et son adjoint n’auront pas d’état de grâce. Leur installation hier soir, quelques heures seulement après leur nomination en dit long.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie