Extrême-Nord: un éleveur agressé à l’arme de guerre

Vele (Mayo-Danay) - Les faits se déroulent dans la nuit du 19 au 20 mai aux environs de 23 h. Six bandits armés d’armes à feu du genre Kalachnikov, des flèches et des machettes font irruption dans la concession d’un éleveur le nommé Victor Nagassou du village Doumaraye-Béré, se déplaçant essentiellement à pied.

Ils avaient pour objectif de s’emparer du bétail de cet éleveur. Malheureusement pour les malfaiteurs, Victor Nagassou veillait au grain. Surpris par les gangsters, il affronte les six bandits à l’aide de gourdins. Dans le même temps, ses femmes alertent tout le village par des cris de détresse.

Les bandits sont rapidement encerclés par les populations qui veulent en découdre une fois pour toute avec  eux. Mais les habitants de Doumaraye-Béré doivent se raviser face aux coups de feu de semonce tirés par les bandits.

A l’aide des flèches et des machettes, les malfrats blessent trois personnes pour se frayer un chemin de sortie. Leurs  multiples coups de feu tirés leur ont permis de s’extraire de la concession. Dans la nuit noire, les populations abandonnent la poursuite pour s’occuper des trois blessés, rapidement transférés à l’hôpital de district de Vélé.

Dans la confusion, les habitants de Doumraye-Béré arrivent à identifier l’un des malfaiteurs comme un repris de justice qui vient de purger une peine à la prison principale de Yagoua.

L’enquête ouverte par l’adjudant chef Seidou Kampété, commandant de la brigade de gendarmerie de Vélé, permettra sans doute de démanteler ce groupe de bandits qui sème la désolation dans la partie ouest de l’arrondissement de Vélé. Pour les blessés, le directeur de l’hôpital de district de Vélé, docteur Yaya Aladji Adam rassure que leur diagnostic vital n’est pas engagé.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie