Logements sociaux à Garoua: des députés sur le chantier

Quatre parlementaires sont descendus sur le terrain pour s’enquérir du niveau d’avancement des travaux.

Dans le cadre de leur prérogative de contrôle de l’action publique, des parlementaires de la région du Nord se sont rendus, mercredi dernier, sur le chantier de construction des logements sociaux A Garoua.

A leur tête, l’honorable Mamouda Ali Lariski, le président de la commission régionale de suivi et d’évaluation des logements sociaux à l’Assemblée nationale.

Il était accompagné des honorables Koultchoumi Ahidjo, Harouna Nyarko et Douvaouissa Aissa. Sur le site de Bockle, situé dans l’arrondissement de Garoua 3e, les élus ont été interloqués de constater qu’après deux prolongations de date (avenants), l’entreprise adjudicataire n’a toujours pas livré le chantier.

En effet, selon les informations fournies par l’ingénieur de contrôle, le chantier qui devrait être livré le 21 Mai 2018, après deux avenants, nécessite une autre prolongation de délai. Le taux d’avancement physique se situerait autour de 48 %.

D’où l’engament pris par les responsables de cette entreprise devant les parlementaires, de boucler les travaux à partir du 14 septembre prochain, une prolongation de 4 mois étant nécessaire pour achever ces travaux. Aux chapitres des difficultés qui ont causé ce grand retard, l’entreprise évoque notamment les problèmes d’approvisionnements en matériaux de construction.

En  effet, la presque totalité des matériaux proviennent de Douala dans la partie méridionale du pays. Une situation qui rend la programmation des tâches complexe, lorsqu’on évalue le délai de route.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie