Akouma: le grenier des objets perdus

 Cette application se pose comme une solution pour aider tout citoyen à remettre la main sur un bien égaré.

Des cartes nationales d’identité égarées et accrochées à des poteaux électriques. Des colis jamais retrouvés dans les agences de voyage. Que dire de ces avis de disparition de personnes et d’objets diffusés dans les médias.

C’est sur la base de ces interrogations que le groupe Akouma a mis sur pied une application éponyme. Ladite application est spécialisée dans la recherche de tout élément identifiable, que ce soit des diplômes, des cartes bancaires, des permis de conduire et même des êtres humains.

L’application Akouma est téléchargeable sur la plateforme Play Store. Elle fonctionne comme un service de déclaration de perte.

« Si je retrouve un objet égaré, je me connecte sur cette plateforme via mon téléphone portable, puis je déclare que j’ai retrouvé tel ou tel objet. Je signale le lieu où le propriétaire peut le retirer », explique Nestor Onana, directeur général du groupe Akouma. Il suffit de se rendre sur la page de cette application pour consulter les différentes déclarations d’objets égarés et enregistrés. Elle est simple d’accès pour tout utilisateur.

Conçue initialement pour les agences de transport interurbain, Akouma est capable de jouer sur divers terrains et de rendre nombre de services. Le groupe derrière l’application ne s’arrête pas seulement à Akouma. D’autres applications sont à mettre à son actif.

Ce sont par exemple « Akoumsi » spécialisée dans la recherche de terrains et de maisons en vente, et « Akoumdulu »  œuvrant dans l’expédition des colis via les agences de voyage en toute sécurité. Cette créativité est celle de trois jeunes Camerounais, collaborant  avec Nestor Onana. L’application est disponible depuis février 2018 et n’attend que son appropriation par les Camerounais.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie