Divine Kitio: une application pour

 Cette adolescente est en train de finaliser une application devant faciliter leur apprentissage.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Du haut de ses 15 ans, Divine Kitio a la tête sur les épaules. Elle figurait parmi les dix finalistes du dernier concours Miss Geek Africa. Cette compétition qui encourage et récompense les jeunes filles africaines s’illustrant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Pour la deuxième édition de la finale de ce concours organisé à Kigali au Rwanda en début mai, en clôture du Sommet Transform Africa, cette élève de Premère A dans un collège de Yaoundé a soumis une application baptisée LAMA (langues maternelles), dont l’ambition est de faciliter l’apprentissage des langues camerounaises, via des audios et des vidéos.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

« J’ai constaté que beaucoup de jeunes de mon âge ne parlent pas leur langue maternelle. Et comme ils passent beaucoup de temps sur leur téléphone, je me suis dit que c’était un moyen assez facile de joindre l’utile à l’agréable », explique l’adolescente.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Depuis 2017, la jeune fille travaille à finaliser son projet. « Pour le moment, le Yemba est la seule langue disponible sur l’application dans les modules salutations, santé et éducation », explique Divine Kitio. Par ailleurs, elle souhaite ajouter à ce travail un aspect historique.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

« Le module “Story Teller” va donner un plus à cette application en relatant l’histoire du Cameroun et de chaque langue étudiée, si possible », poursuit celle qui rêve de devenir journaliste.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

L’adolescente dit avoir besoin de l’apport des linguistes, d’historiens et de développeurs pour rendre son application plus performante. Des appuis financiers seraient également bienvenus. « Pour boucler définitivement ce travail, un peu d’argent est nécessaire. Notamment pour payer les développeurs et les linguistes, car pour le moment, je travaille avec la famille », soutient Divine Kitio.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Cette jeune amoureuse des langues est une férue des TIC et  réalise ses projets d’abord pour le « fun ». « C’est à la mode d’être high tech et ça m’amuse en même temps que ça me permet de rester à la mode », souligne l’adolescente, un sourire en coin.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Son mentor comme elle l’appelle, est sa sœur aînée, Arielle Kitio, elle-même primée dans le domaine et promotrice d’un centre de formation pour jeunes filles. Il faut rappeler que LAMA, qui lui a déjà valu deux distinctions sur le plan national, est la deuxième application mise au point par cette boule d’énergie.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

En effet, Divine Kitio a développé avec quatre autres jeunes filles, Nzih Nezou Game, une application permettant d’assimiler des formules scientifiques en jouant. Une véritable pépite à suivre.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category