Paix et stabilité : situation maîtrisée dans le Centre

Le gouverneur du Centre, Naseri Paul Bea, a ouvert hier à Nanga-Eboko la double réunion de coordination administrative et de maintien de l’ordre.

L’actualité majeure dans la région du Centre, c’est cette effervescence observée dans les états-majors des partis politiques. Les hommes politiques qui affûtent leurs armes, en vue des prochaines échéances électorales.

D’après le gouverneur du Centre, c’est un indicateur objectif que les populations des 10 départements de la région vivent dans la sérénité et la paix.

Naseri Paul Bea ouvrait hier à Nanga-Eboko dans la Haute-Sanaga, la double réunion de coordination administrative et des forces de maintien de l’ordre. Des instances idéales pour apprécier de manière profonde le fonctionnement quotidien des structures étatiques et des forces de défense et de sécurité.

Dans ce registre dense de la vie politique, le gouverneur du Centre a évoqué le déroulement dans la ferveur de la 46e fête de l’Unité sur l’étendue de la circonscription administrative du Centre. Ou alors, la tenue dans le calme des élections sénatoriales du 25 mars dernier, premier rendez-vous électoral de 2018, « importante année électorale ».

Dans la foulée, les inscriptions sur les listes électorales se poursuivent avec 48 242 nouveaux inscrits dans la région. A ce jour, le Centre enregistre 1 121 967 inscrits. Grâce au dispositif de défense et de sécurité renforcé, s’est réjoui Naseri Paul Bea, les populations se déploient harmonieusement, en dépit de quelques faits sociaux et autres mouvements d’humeur. 

De même, d’importants projets de développement à l’instar de la route nationale N°1 qui relie Yaoundé à Nanga-Eboko, ou les infrastructures sportives en vue de la CAN 2019 sont réalisés ou en cours.

La double réunion de coordination administrative et de maintien de l’ordre qui s’est ouverte hier, après celle de septembre 2017 à Mbalmayo, se tient dans un contexte marqué par des réformes institutionnelles importantes.

En effet, elle s’ouvre après le réaménagement du gouvernement du 2 mars dernier qui a vu la création du ministère de la Décentralisation et du Développement local.

Le gouverneur du Centre a donc interpellé les maires à être plus dévoués dans leurs tâches quotidiennes, en dépit du déficit des ressources, afin d’accélérer le processus de la décentralisation comme l’a prescrit le chef de l’Etat.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie