Nyong-et-Mfoumou: 25 millions de F sur la table

La contribution et les prochains versements sont destinés à la campagne présidentielle.

La délégation départementale permanente du RDPC a déjà appelé à la candidature du président Paul Biya à la prochaine élection présidentielle. Jeudi 31 mai 2018, Robert Nkili, chef de ce démembrement du parti au pouvoir, a invité les fils et filles du Nyong-et-Mfoumou à une réunion de concertation afin de donner du contenu et du sens à cet appel à candidature. Les forces vives sont donc venues des cinq arrondissements du département (Akonolinga, Ayos, Endom, Mengang et Nyakokombo).

Parmi lesquelles, Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense, qui a répondu à cet appel fraternel.

Point d’orgue de la concertation : la mise en place d’une caisse commune. Chaque enfant du département présent apportant sa contribution, la cagnotte donne ainsi 25 millions de F le premier jour de mobilisation.

« L’argent collecté et les prochains versements serviront de la campagne électorale jusqu’à la prestation de serment du candidat plébiscité par le département », souligne Robert Nkili. Et « comme une élection se gagne avec les électeurs et grâce aux électeurs », le chef de la délégation départementale permanente du RDPC engage alors la comptabilisation des troupes.

Le Nyong-et-Mfoumou compte environ 45 000 citoyens inscrits sur le fichier électoral. 41% devraient voter à Akonolinga, 21% à Ayos, 14% à Endom, 12% à Kobdombo et le reste à Mengang. A partir de ces statistiques, Joseph Beti Assomo va suggérer que les appuis à apporter pour l’intensification des inscriptions se fasse non pas uniquement par rapport au nombre de sections, mais en fonction des sous-unités politiques et des populations-cibles à atteindre. La concertation s’est achevée quand le patriarche Robert Nkili a donné la répartition des moyens et les consignes sur le travail à faire.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie